Procédure : 2017/2867(RSP)
Cycle de vie en séance
Cycle relatif au document : O-000074/2017

Textes déposés :

O-000074/2017 (B8-0603/2017)

Débats :

PV 23/10/2017 - 14
PV 26/10/2017 - 16

Votes :

Textes adoptés :


Questions parlementaires
PDF 106kWORD 17k
15 septembre 2017
O-000074/2017
Grande interpellation avec demande de réponse écrite et débat O-000074/2017
à la Commission
Article 130 ter du règlement
Piernicola Pedicini, Laura Agea, Rosa D'Amato, Tiziana Beghin, Marco Valli, Marco Zullo, Fabio Massimo Castaldo, Ignazio Corrao, Laura Ferrara, Eleonora Evi, Isabella Adinolfi, Joëlle Bergeron, au nom du groupe EFDD

 Objet: Grande interpellation - Efforts coordonnés au niveau de l'Union pour améliorer la couverture vaccinale

Les États membres ont toute latitude pour fixer librement le calendrier vaccinal s’appliquant à leurs citoyens. L’Italie a récemment mis en place six vaccins obligatoires supplémentaires, en plus des quatre qui l’étaient déjà, soit dix vaccins obligatoires au total pour les nouveaux-nés.

L’objectif légitime consistant à obtenir des taux de vaccination les plus élevés possibles peut toutefois être atteint par des politiques moins strictes et la plupart des États membres préfèrent l’adoption de «politiques de recommandations» ou un mélange de politiques contraignantes et de politiques de recommandations.

Une étude de 2016 montre que de manière générale, les pays où la vaccination était obligatoire n’ont pas obtenu de meilleurs résultats que des pays comparables sans obligation juridique en vigueur(1).

Un membre de longue date du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a déclaré que des résultats similaires à ceux obtenus par des politiques de vaccination obligatoire étaient susceptibles d’être atteints en investissant des ressources dans une meilleure organisation et des programmes de communication(2).

– Le fait que l’obligation de réaliser dix vaccins au total chez des enfants âgés de 0 à 3 ans a été sans précédent jusqu’à l’adoption de cette nouvelle législation peut-il être considéré comme une raison d’invoquer le principe de précaution?

– La Commission peut-elle rassembler des preuves sur l’écart d’efficacité entre les politiques de vaccination obligatoire et les politiques de recommandations eu égard aux taux de vaccination?

– Comment l’Union peut-elle coordonner les actions visant à améliorer l’efficacité des politiques de vaccination et augmenter les taux d’immunisation?

(1) http://www.asset-scienceinsociety.eu/reports/page1.html
(2) http://www.asset-scienceinsociety.eu/pages/better-organization-can-be-more-useful-compulsory-vaccination

Langue originale de la question: EN
Avis juridique