Procédure : 2018/2782(RSP)
Cycle de vie en séance
Cycle relatif au document : O-000134/2018

Textes déposés :

O-000134/2018 (B8-0006/2019)

Débats :

PV 12/02/2019 - 22
CRE 12/02/2019 - 22

Votes :

Textes adoptés :


Questions parlementaires
PDF 104kWORD 17k
28 novembre 2018
O-000134/2018

Question avec demande de réponse orale O-000134/2018

à la Commission

Article 128 du règlement

Daniela Aiuto

au nom de la commission des droits de la femme et de l'égalité des genres


  Objet:  Enjeux et stratégies politiques de la lutte contre les cancers féminins et les pathologies qui y sont associées

 Réponse en plénière 

Un Européen sur trois développe un cancer au cours de sa vie et les États membres ne déploient pas suffisamment de moyens pour lutter contre ce fléau. Certains types de cancer, tels que les cancers du sein, de l’utérus et du col de l’utérus, frappent avant tout, voire exclusivement, les femmes. Par ailleurs, le cancer du sein est le cancer mortel le plus répandu chez les femmes, non seulement dans l’Union européenne, mais également dans le monde entier. Les études montrent que si le cancer du sein est diagnostiqué à un stade précoce chez les femmes et qu’elles bénéficient à temps d’un traitement, le taux de survie peut atteindre environ 80%. Cela montre l’importance de programmes de dépistage destinés à la population et assortis d’une assurance de qualité. Lorsque les femmes réussissent à vaincre leur cancer, la lutte n’est toutefois souvent pas terminée. Des problèmes psychologiques graves et généralement sous-estimés les attendent en effet, a fortiori lorsqu’elles ont subi une hystérectomie ou une mastectomie. Les femmes et les membres de leur famille devraient recevoir un soutien sur mesure sous la forme de conseils.

Bien qu’ils soient répandus, ces types de cancers féminins ne reçoivent pas l’attention qu’ils méritent de la part du public et des décideurs politiques. Il est très difficile pour les femmes et leurs familles de bénéficier d’un traitement global qui réponde à l’ensemble de leurs besoins. Il est primordial que les femmes aient facilement accès à des programmes de dépistage, à des traitements et à un soutien abordables et égaux, à une aide adaptée à leurs situations spécifiques et à des informations sur les facteurs liés au mode de vie qui peuvent contribuer à prévenir le cancer.

1.  La Commission et les États membres comptent-ils élaborer une stratégie au niveau de l’Union afin de garantir que le secteur de la santé couvre tous les aspects du cancer qui touchent les femmes? Cette stratégie devrait reposer sur la compilation et l’analyse exhaustives de données sur l’incidence du cancer et la survie de patients atteint de cancer ventilées par sexe et devrait couvrir l’accès à des informations fiables, la prévention, le dépistage de qualité, le diagnostic, la surveillance, l’accès au traitement et le soutien après la guérison.

2.  La Commission prévoit-elle d’élaborer des normes pour les programmes de dépistage du cancer qui s’appliqueraient à tous les États membres, en plus de soutenir les programmes de recherche et les infrastructures de soins de santé des États membres dont les programmes de dépistage ne sont pas aussi développés et d’investir davantage dans ces programmes et infrastructures?

3.  La Commission et les États membres ont-ils l’intention de lancer une campagne de sensibilisation sur la prévention du cancer, qui contienne des informations sur l’adoption d’un mode de vie sain et sur la participation à des programmes nationaux de dépistage du cancer du sein et du cancer du col de l’utérus destinés à la population et assortis d’une assurance de qualité?

Dépôt: 28.11.2018

Transmission: 30.11.2018

Echéance: 7.12.2018

Langue originale de la question: EN
Dernière mise à jour: 4 décembre 2018Avis juridique