Procédure : 2020/2542(RSP)
Cycle de vie en séance
Cycle relatif au document : O-000013/2020

Textes déposés :

O-000013/2020 (B9-0009/2020)

Débats :

PV 13/02/2020 - 3
CRE 13/02/2020 - 3

Votes :

Textes adoptés :


Questions parlementaires
PDF 40kWORD 10k
3 février 2020
O-000013/2020
Question avec demande de réponse orale
à la Commission
Article 136 du règlement
Norbert Lins
au nom de la commission de l’agriculture et du développement rural
 Réponse en plénière 
 Objet: Stratégie «de la ferme à la table» – le rôle central des agriculteurs et des zones rurales

Le 12 décembre 2019, la Commission a publié sa communication sur le Pacte vert pour l’Europe (COM(2019)0640), qui comprend une feuille de route; l’une et l’autre mentionnent la stratégie «de la ferme à la table».

Dans cette communication, la Commission présente un plan ambitieux et de grande envergure visant à faire du système agricole et alimentaire européen la norme mondiale en matière de durabilité. Ce plan couvre des politiques agricoles et rurales en cours de révision, notamment la politique agricole commune (PAC), la stratégie forestière, la stratégie en faveur de la biodiversité à l’horizon 2030, le plan d’action en faveur de l’économie circulaire, la stratégie pour la durabilité relative aux produits chimiques et des mesures visant à s’attaquer aux principales causes de la perte de biodiversité.

Le Parlement soutient pleinement ce plan et souligne que le cadre législatif et politique actuel de l’Union, qui régit le système agricole et alimentaire européen de la production à la consommation, en passant par la transformation et la commercialisation, permet d’obtenir des produits et des services de haute qualité tout en assurant un niveau élevé de sécurité pour les personnes, les animaux et la nature. Ce cadre doit continuer à garantir des revenus équitables aux agriculteurs et aux travailleurs des communautés rurales dynamiques, tout en favorisant la durabilité de la production agricole et de la gestion des forêts, qui sont toutes deux essentielles à la bioéconomie au sens large.

Comment la Commission entend-elle garantir la réalisation de ces objectifs, tout en respectant pleinement la diversité des systèmes agricoles et alimentaires de l’Union, en maintenant au cœur de ces systèmes les personnes qui vivent et travaillent dans les zones rurales, et notamment les agriculteurs et tous ceux qui participent à la transformation et à la commercialisation de leurs produits, et en tenant compte des défis à venir?

Comment la Commission entend-elle garantir la compétitivité des producteurs de l’Union au sein de l’Union et sur le marché international, ainsi qu’une rémunération équitable des agriculteurs dans le contexte des exigences supplémentaires introduites par les politiques nouvelles et révisées, en gardant à l’esprit que la durabilité économique et la durabilité environnementale sont indissociables et que le secteur aura besoin de ressources financières supplémentaires pour répondre aux nouvelles exigences ?

Comment la Commission entend-elle s’assurer que les politiques nouvelles et révisées soient appliquées sans délai et de manière cohérente et qu’elles préservent les acquis, tout en favorisant une plus grande durabilité, notamment en ce qui concerne la PAC?

Comment la Commission entend-elle s’assurer que tous les acteurs de la chaîne alimentaire, de l’agriculteur-producteur au consommateur-citoyen, soient conscients de leur rôle dans la promotion d’une plus grande durabilité et comment entend-elle leur permettre de prendre des décisions éclairées, conformes à leurs propres préférences, sans être induits en erreur?

Dépôt: 03/02/2020

Échéance: 04/05/2020

Langue originale de la question: EN
Dernière mise à jour: 10 février 2020Avis juridique - Politique de confidentialité