Retour au portail Europarl

Choisissez la langue de votre document :

  • bg - български
  • es - español
  • cs - čeština
  • da - dansk
  • de - Deutsch
  • et - eesti keel
  • el - ελληνικά
  • en - English
  • fr - français (sélectionné)
  • ga - Gaeilge
  • hr - hrvatski
  • it - italiano
  • lv - latviešu valoda
  • lt - lietuvių kalba
  • hu - magyar
  • mt - Malti
  • nl - Nederlands
  • pl - polski
  • pt - português
  • ro - română
  • sk - slovenčina
  • sl - slovenščina
  • fi - suomi
  • sv - svenska
Questions parlementaires
PDF 103kWORD 18k
30 janvier 2018
P-000526-18
Question avec demande de réponse écrite P-000526-18
à la Commission
Article 130 du règlement
Angélique Delahaye (PPE)

 Objet:  Stockage de lait en poudre et don alimentaire
 Réponse écrite 

Le Conseil de l'Union européenne a décidé, lundi 29 janvier, de mettre fin au rachat et au stockage par les États membres du lait en poudre, lancé en 2015 pour répondre à la crise du secteur laitier.

La poudre de lait est un produit périssable. Si les stocks ne sont pas écoulés rapidement, la Commission sera contrainte de les détruire, ce qui serait inacceptable pour les citoyens européens.

Ce lait en poudre a été stocké en quantités gigantesques, au point d'atteindre le total actuel de 380 000 tonnes, destinées à être revendues dans le futur sur décision de la Commission européenne. La vente de ces stocks aurait des conséquences dramatiques en termes de perturbation du marché, qui est parvenu peu à peu à revenir à l'équilibre après la crise importante de 2015.

1. Dans ce contexte, quels sont les délais dont dispose la Commission avant que les stocks ne soient périmés?

2. La Commission a-t-elle la possibilité d'orienter l'écoulement de ces stocks vers de nouveaux débouchés comme le don à des associations d'aide alimentaire, par l'intermédiaire du Fonds européen d'aide aux plus démunis (FEAD), par exemple?

Dernière mise à jour: 5 février 2018Avis juridique