Change language
 
 
Discours
Politiques internes et institutions de l'UE

Discours d'introduction lors de l'inauguration de l'Esplanade Solidarność et de l'Agora Simone Veil

Bruxelles -
mardi 30/08/2011

Mesdames et Messieurs, Chers amis,

Bienvenue! Nous participons aujourd'hui à une cérémonie symbolique très importante.

Il y a 31 ans, lorsque je présidais le premier congrès national du syndicat indépendant autonome Solidarność, je n'aurais jamais imaginé que j'inaugurerais ici, à Bruxelles, au cœur de l'Europe, l'esplanade Solidarność, et l'agora Simone Veil, du nom de la première présidente du Parlement européen élu au suffrage direct.

Le premier ministre belge, Yves Leterme, co-accueille cette cérémonie avec moi.

Nous souhaitons la bienvenue et saluons les héros de la cérémonie d'aujourd'hui: Madame Simone Veil et les millions de membres de Solidarność, et son premier dirigeant, Lech Wałesa, lauréat du prix Nobel de la paix. Il n'a pu être parmi nous aujourd'hui. Il salue chacun de vous.

Nous accueillons chaleureusement les dirigeants de l'Europe: le président du Conseil, le premier ministre Donald Tusk, et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

Bienvenue au président du sénat polonais Bogdan Borusewicz, l'un des héros de Solidarité, et le représentant du gouvernement français, le ministre Jean Leonetti.

Sont également présents parmi nous:

Hans Gert Pöttering, mon prédécesseur, ancien président du Parlement européen,

Wim Kok, ancien président de la fédération européenne des syndicats, et ancien premier ministre des Pays-Bas.

Tadeusz Mazowiecki - premier premier ministre de la Pologne libre.

Et Piotr Duda, l'actuel président du syndicat Solidarność.

Bienvenue à vous tous! A vous ici présents, à côté du Parlement européen à Bruxelles et à vous qui nous regardez à la télévision ou qui nous écoutez à la radio.

Chers amis,

Mme Simone Veil était présidente du Parlement européen au moment où naissait Solidarność en Pologne. Rares étaient alors ceux qui croyaient que l'Europe changerait aussi rapidement. Mais ces quelques personnes avaient suffisamment de foi pour transmettre à tant d'autres l'idée de liberté. Simone Veil était de celles-là.

En tant que juriste et femme politique, elle a toujours œuvré pour le bien des citoyens ordinaires. Elle a vécu le pire de la seconde guerre mondiale. Durant toute sa vie professionnelle, elle s'est consacrée à un objectif : que plus jamais l'Europe ne soit confrontée à une autre guerre. Merci d'être avec nous aujourd'hui.

Mesdames et Messieurs,

Il n'y a pas de meilleur endroit pour honorer Solidarność. En tant que premier syndicat indépendant dans ma partie de l'Europe, il était présent à Bruxelles dès le tout début. Il était présent ici des décennies avant que la Pologne n'adhère à l'Union européenne.

Nous savons tous que Solidarność n'est pas seulement le nom d'un syndicat ordinaire, mais le nom d'un syndicat qui est né d'un besoin incroyable de liberté et qui était le fondement de cette liberté. C'est le nom de la première et d'une des plus grandes initiatives qui ont ouvert la voie vers la démocratie dans nombreux pays européens, et qui, finalement, ont contribué à démanteler le rideau de fer.

Chers amis, permettez-moi de prononcer quelques mots en polonais:

Ćwierć wieku temu wołaliśmy w Polsce: "Nie ma wolności bez Soldiarności". Dziś tutaj, w Brukseli, musimy zawołać: "Nie ma Europy bez Solidarności". Solidarności, która daje odwagę i siłę, aby nie tylko wywalczyć wolność, ale aby z niej z godnością i z szacunkiem dla innych korzystać, aby przezwyciężyć największe wyzwania. Solidarność całemu światu jest potrzebna.

La valeur de solidarité est aujourd'hui nécessaire en Europe, et partout dans le monde, et elle pourrait nous aider à maintenir la paix et à surmonter les défis que nous rencontrons. L'esplanade Solidarność et l'agora Simone Veil nous le rappelleront. Je vous remercie.

Contact

  • Robert A. Golański
    Porte-parole
    Portable: +32 475 751 663