aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
 
15/11/2018

Jeudi 15 novembre 2018 - Droits et obligations des voyageurs ferroviaires, Renaud Muselier: "Seul le prononcé fait foi"

Intervention du député européen Renaud Muselier en amont du débat sur le rapport relatif aux «Droits et obligations des voyageurs ferroviaires», présenté le 15 novembre 2018 au Parlement européen

 

«Monsieur le Président, chers collègues,

C’est un grand jour pour les millions d’usagers du train. Pour la première fois, grâce à ce règlement, l’Europe va enfin les prendre en compte !
L’Union européenne s’était toujours occupée des entreprises ferroviaires et des gestionnaires d’infrastructures. Il était anormal que les principaux intéressés furent laissé de côté. Dix ans plus tard, cette injustice va enfin pouvoir être réparée et cela sur l’ensemble du réseau ferroviaire européen!
Les lignes régionales et les lignes transfrontalières vont aussi être régies par ces nouvelles règles. C’est une excellente nouvelle. N’oubliez jamais que 90% des passagers ferroviaires européens se servent de ces lignes régionales au quotidien.

Quels sont les principaux engagements de cette réforme déterminante ?

Elle s’appuie sur quatre piliers :

  1. L’indemnisation:
  • Votre train a une heure de retard? 50% de votre billet vous sera remboursé.
  • Votre train a deux heures de retard ? 100% de votre billet vous sera remboursé. Voilà désormais la norme.
  1. Le réacheminement: en cas de correspondance manquée, peu importe la raison, il y a une obligation pour les opérateurs de vous acheminer sur le prochain train. Vous ne resterez plus sur le bord du quai. Grâce à ce billet unique, peu importe l’entreprise qui opère, et sans le moindre coût additionnel, l’Europe demandera aux opérateurs de toujours vous prendre en charge. Le far-ouest ferroviaire, c’est fini !

  1. L’assistance: avec ce dossier, nous garantissons aux 80 millions de personnes handicapées ou à mobilité réduite d’être prise en charge dans toutes les grandes gares d’Europe et avec une prénotification de 3 heures dans toutes les petites gares. La mobilité pour tous sera désormais une réalité dès demain.

  1. Enfin, la mobilité durable: dès 2024, chaque train devra prévoir 8 places pour les vélos. C’est un grand pas pour une mobilité plus douce et respectueuse de notre environnement en accord avec nos engagements de la COP 21. Et ceci avec le soutien de mon ami Vert Michael Cramer.

Le ferroviaire est le mode de transport le plus subventionné en Europe par le denier public. Il est quand même anormal que le service perçu par les usagers soit inférieur aux autres mode de transport, notamment l’avion. Grâce à ce dossier, les usagers du rail auront un service de meilleure qualité que l’aérien. Pour la première fois, l’Europe s’occupe des usagers du rail. Alors je demande clairement à la Commission européenne et au Conseil de ne pas revenir en arrière lors de négociations à venir. Qu’ils ne soient pas les lobbys des entreprises historiques !


C’est un dossier éminemment politique et important à l’approche des élections européennes. Les millions d’usagers du train y seront vigilants.

Vive le rail, vive l’Europe ! »