aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
 
15/03/2018

15 mars 2018 - Communiqué de presse - Accord UE-Turquie : nouveau chèque en blanc de trois milliards pour Erdogan

Accord UE-Turquie : nouveau chèque en blanc de trois milliards pour Erdogan.

La Commission européenne a annoncé hier qu’elle s’apprête à engager, comme convenu dans le cadre de son accord honteux avec la Turquie en ce qui concerne les réfugiés présents dans ce pays,  la deuxième tranche de son aide financière, soit 3 milliards d’euros supplémentaires, dont une partie seulement va directement aux ONG et alors que la très grande majorité des réfugiés et notamment des réfugiés syriens, ne sont pas pris en charge par les autorités turques, mais par ces organisations.

Dont acte. Non contents d’avoir sous-traité l’accueil des réfugiés à un pays qui n’est pas signataire de la Convention de Genève et dont la dérive autoritaire et les violations des droits fondamentaux dans tous les domaines ne peuvent plus être ignorée par personne, la Commission européenne et les États membres s’apprêtent donc à signer un nouveau chèque en blanc au régime d’Erdogan.

Cela fait deux ans maintenant que le Parlement européen, les ONG et les organisations internationales nous alertent sur les risques et les violations des droits fondamentaux qui pèsent sur les réfugiés présents en Turquie.

Au lieu de s’assoir sur leurs obligations internationales, l’Union européenne et les États membres feraient mieux d’assurer des voies légales et sûres pour les demandeurs d’asile et réfugiés, y compris pour les citoyens de Turquie, afin qu’ils puissent rejoindre, en toute sécurité, le territoire européen.

L’Union européenne se rend une fois de plus coupable d’entretenir indirectement ces dérives. Ce soutient cynique au régime turc doit cesser. 

Contact : VERGIAT Marie-Christine : marie-christine.vergiat@europarl.europa.eu