aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
 
21/12/2017

21 décembre 2017 - communiqué - "Un vent mauvais souffle sur l’Europe"

Un vent mauvais souffle sur l’Europe
Tribune TA 21 décembre 2017


En ce début d’année, il est de tradition de présenter ses voeux. Donc je vais vous présenter les miens pour vous, vos proches et pour toutes nos luttes communes mais la députée européenne que je suis ne peut pas ne pas espérer un changement au niveau européen tant le vent qui y souffle semble de plus en plus mauvais.


Elections après élections, la poussée non seulement de partis de droites nationalistes mais de droites extrêmes et d’extrême droite se fait de plus en plus prégnante. Les dernières en date étant les élections autrichiennes où le fringant jeune dirigeant du parti conservateur (31 ans) n’a pas hésité à s’allier au FPÖ, parti dont le principal dirigeant, Heinz-Christian Strache a flirté, dans sa jeunesse, avec les néonazis et dont les ami-e-s siègent, au Parlement européen, dans le même groupe que le Front national. Pire, ils se sont vu octroyer les principaux ministères régaliens : Intérieur, Défense et Affaires étrangères.


C’est d’autant plus symbolique que les Autrichiens ont vécu une précédente expérience en 2000 qui avait soulevé un tollé dans les institutions européennes et même conduit à des sanctions, certes symboliques, mais quand même. Rien de tel cette fois-ci. Et cela a de quoi faire frémir alors que l’Autriche va présider le Conseil européen durant le deuxième semestre 2018.


En fait, ce nouveau gouvernement autrichien est le symbole de la dérive de l’échiquier politique dans la plupart des pays européens : l’extrême droite peut entrer au gouvernement puisque la droite « classique » et même d’autres font campagne sur ses thèmes. La gestion des questions migratoires au niveau européen n’en est qu’un exemple parmi d’autres et notre gouvernement s’y illustre totalement même s’il semble que la mobilisation des ONG ces derniers mois ait au moins convaincu d’ouvrir une concertation avant de lancer son projet de loi… Félicitons-nous en et poursuivons la mobilisation.


Tout cela n’augure rien de bon de la préparation des prochaines échéances européennes et devrait plus que jamais nous amener à réfléchir sur tous ces enjeux.


Alors puisqu’il est tradition de faire des voeux en cette période de l’année : souhaitons de tout coeur que le sens commun l’emporte. Car si tel n’était pas le cas, ce sont une nouvelle fois les plus fragiles qui feront les frais de cette triste évolution. Nous le voyons malheureusement chaque jour en ce moment non seulement dans notre pays mais dans tant d’endroits à travers le monde.


Je vous souhaite donc une bonne année de combat à tous et à toutes.