aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
 
03/04/2014

Colloque les jeudi 3 et vendredi 4 avril à Nice : Vers un partenariat transatlantique renforcé : une nouvelle donne dans un monde en mutation ?

Colloque international organisé par le Centre d'excellence Jean Monnet et le Centre d'éttudes du droit des organisations européennes (Cedore).

Les relations entre les Communautés/Union européenne et les États-Unis remontent aux origines de l’Europe communautaire. Elles se sont développées parallèlement aux liens privilégiés que tous les États membres ont continué de cultiver avec la puissance américaine.
La coopération transatlantique, empreinte de pragmatisme et de souplesse, de concurrence et de partenariat, a épousé à la fois l’évolution de la construction européenne, du contexte géostratégique en Europe et des intérêts des deux parties dans un monde globalisé, exposé à de nouveaux défi s d’ordre économique, politique et stratégique.
Partant, elle s’est notablement diversifiée en englobant, outre les échanges commerciaux et économiques, une palette de plus en plus large d’activités et de domaines, telles que l’éducation et la formation, la justice et les affaires intérieures y inclus la lutte contre le terrorisme et la protection des données, la politique de sécurité et de défense, la mobilité des personnes, les transports, l’environnement, l’énergie, la recherche et le développement technologique, l’aide au développement, la non prolifération…
Reste que le centre de gravité des relations transatlantiques demeure la coopération commerciale et économique.
L’UE et les États-Unis représentent trente mille milliards de dollars de production annuelle, soit un peu moins de la moitié de l’économie mondiale, et leur commerce correspond à 30% des échanges mondiaux.
Une des questions majeures qui domine l’étude du partenariat transatlantique est donc de savoir comment optimiser ce potentiel pour hâter la sortie de crise et faire face à de nouveaux concurrents de plus en plus offensifs. On songe notamment à la Chine qui pratique un mercantilisme protectionniste.
Le colloque du CEJM/CEDORE, organisé en collaboration avec le CEJM de Grenoble, fera toute sa place à ce débat qui passionne non seulement les experts et les opérateurs économiques mais aussi les citoyens/consommateurs, depuis le lancement des négociations sur le TTIP, le 17 juin 2013. Celles-ci ambitionnent d’enserrer le partenariat transatlantique dans un accord international global où la convergence normative apparaît à la fois comme le levier de la promotion des échanges bilatéraux et l’instrument de soft power destiné à être mis en oeuvre dans les relations avec les tiers.
Quelle que soit l’importance de cette question, elle ne saurait épuiser les problématiques qui sous-tendent le partenariat transatlantique.
Aussi, s’efforcera-t-on de développer une réflexion plus large à l’appui d’une analyse historique, géopolitique et juridique des principaux composants de l’acquis. L’objectif est de déterminer les conditions qui devraient être réunies pour promouvoir la prospérité, les valeurs communes aux partenaires et l’affirmation de l’UE sur la scène internationale.
Pr. Josiane AUVRET-FINCK, chaire Jean Monnet, coordinatrice du Centre d’Excellence Jean Monnet de l’Université Nice Sophia Antipolis

Lieu de déroulement du colloque :
FACULTE DE DROIT ET DE SCIENCE POLITIQUE DE NICE
Avenue du Doyen Louis Trotabas—06050 NICE Cedex 1
Tel : 04.92.15.71.85 / Fax : 04.92.15.71.97
mamico@unice.fr

Contact :
Mme Brigitte FERRARI
brigitte.ferrari127@orange.fr