aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
 
24/10/2013

Jeudi 24 octobre de 18h à 20h : Conférence-débat "Droits des femmes en Méditerranée"

Le Bureau d'information du Parlement européen à Marseille organise, en collaboration avec la Sous-commission des Droits de l'Homme du Parlement européen, une conférence-débat sur les droits des femmes en Méditerranée, en présence de Salima GHEZALI, Prix Sakharov pour la liberté de l'esprit en 1997.

Le débat sera présidé par Monsieur Jean ROATTA, député européen (France / Groupe du Parti Populaire européen), vice-président de la Sous-commission des Droits de l'Homme, adjoint au Maire de Marseille.

Invitée d'honneur : Madame Barbara LOCHBIHLER, députée européenne  (Allemagne/ Groupe des Verts-Alliance libre européenne), présidente de la sous-commission des droits de l'homme du Parlement européen.

Seront également présents les députés européens :

Constance LE GRIP (France / Groupe du Parti Populaire européen)
Nicole KIIL NIELSEN (France / Groupe des Verts-Alliance libre européenne)
Karim ZERIBI (France / Groupe des Verts-Alliance libre européenne)

Lieu : WTC (World Trade Centre), Salle Europe 93
2 rue Henri Barbusse
13001 MARSEILLE (Métro Colbert)
Entrée libre

Pour plus d'informations, contacter :
epmarseille@ep.europa.eu
Tél. 04 96 11 52 90

 
 

Compte-rendu de l'événement

La conférence-débat a été l’occasion pour Salima Ghezali de présenter de manière très engagée sa vision de la place et du rôle des femmes dans les pays du pourtour méditerranéen, en particulier après le « Printemps arabe ». Elle a prôné un travail de longue haleine de dialogue et de négociation avec le pouvoir pour faire évoluer la place des femmes dans la sphère politique. De la place des femmes dans le débat constitutionnel et dans la vie politique en général, le débat s’est orienté vers la politique migratoire et la politique étrangère et de sécurité commune.

Le public, varié et enthousiaste, a largement participé au débat en posant des questions aux intervenants et en formulant des suggestions pour l'avenir du partenariat euro-méditerranéen. Tous les députés sont intervenus pour répondre aux différentes questions.