aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
 
07/11/2013

Jeudi 7 novembre 2013 - Forum citoyen à Lyon : "L'emploi des jeunes : quelles propositions de l'Europe ?"

Compte-rendu de l'événement

Le jeudi 7 novembre 2013, de 18h à 20h30, s'est tenu le Forum citoyen « L’emploi des jeunes: quelles propositions de l’Europe ? » à la Mairie du 7ème arrondissement à Lyon. Cette conférence-débat sur l'emploi des jeunes et les actions de l'Europe en ce domaine s'inscrivait dans le cadre de la campagne institutionnelle de communication et d'information du Parlement européen sur les élections européennes de 2014 et en particulier sur le thème de l'emploi. Elle était également à replacer dans les manifestations organisées par le Bureau du Parlement européen à Marseille appelées "Une région, un trimestre", ce trimestre étant consacré à la région Rhône-Alpes, une des trois régions administratives couvertes par le Bureau de Marseille.

Ce débat s'est déroulé en présence de députées européennes élues dans la grande région Sud-Est, par ordre des groupes dans l'hémicycle:
- Sylvie GUILLAUME, Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates
- Malika BENARAB-ATTOU, Verts/Alliance libre européenne
- Nora BERRA, Parti Populaire Européen (Démocrates-Chrétiens)
- Françoise GROSSETÊTE, Parti Populaire Européen (Démocrates-Chrétiens)

Les députés européens Jean-Luc BENNAHMIAS et Michel DANTIN se sont excusés car, bloqués par des accidents sur l'autoroute, ils n'ont pas pu arriver à temps.

Laurent BADIOU, directeur du Travail, responsable du service Fonds social européen à la DIRECCTE Rhône-Alpes (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) représentait l'État français.

Le débat a été animé par Audrey SORIA, déléguée générale du Centre d’information Europe Direct de Rhône-Alpes.

Après une introduction par la responsable du Bureau de Marseille et les remerciements à Pierre FLACONNECHE, le maire de la mairie du septième arrondissement de Lyon pour nous accueillir dans ses très beaux locaux, Anne-Sophie CONDEMINE, sa représentante, élue du 7ème arrondissement, adjointe déléguée à l’emploi, à l’insertion, à la formation professionnelle et à l’égalité des chances, a décrit la situation de l'emploi en Rhône-Alpes: plus de 2 500 personnes sont en difficulté et le Fonds social européen (FSE) appuie leur parcours d'insertion et 43% trouvent une solution positive en terme d'emploi. De plus, la ville a un partenariat avec Pôle emploi.

Audrey SORIA a rappelé la moyenne du chômage en Europe de 23.5%, de 15.2% en Rhône-Alpes et de 26.5% en France. Elle a aussi mentionné les initiatives européennes plus en avant développées par les députées qui ont répondu chacune à leur tour à la question suivante: "Pourquoi et en quoi l'engagement de l'Europe doit être maintenu et augmenté? Quel est le rôle du Parlement européen ¨(PE) en ce domaine?

Avant les séances de questions/réponses, chaque députée a rappelé les actions de l'Europe sur l'emploi des jeunes, notamment:

- Les prêts aux étudiants devraient bénéficier d'une garantie et il conviendrait de sanctuariser 25% des fonds de cohésion pour le FSE (Sylvie GUILLAUME).
- Il y a en France dix projets pilotes (dont, pour le Sud-Est La communauté urbaine de Marseille Provence Métropole et le Vaucluse) portées par les missions locales pour la jeunesse traitant à la fois sur la formation et l'emploi. Le PE a demandé six milliards pour mettre en œuvre la garantie jeunesse mais, à ce jour, le Conseil n'a accepté que trois milliards (Malika BENARAB-ATTOU).
- Le décrochage scolaire est un obstacle pour l'emploi des jeunes. L'apprentissage permet à 60% des jeunes de trouver un emploi comme la reconnaissance des qualifications professionnelles. Le fait que 60% des jeunes sortant de l'apprentissage trouvent un emploi, l'importance de la reconnaissance des qualifications professionnelles (Nora BERRA);
- L'entreprise doit être valorisée car elle offre beaucoup de possibilités de stages de formation et d'apprentissages qu'il convient de valoriser. ( Françoise GROSSETÊTE).

Laurent BADIOU a rappelé l'importance du FSE et comment la région Rhône-Alpes gère le passage vers la prochaine programmation multi annuelle financière européenne: cette programmation doit être anticipée, partagée, stratégique et complémentaire.

Les questions du public ont permis aux conférenciers d'approfondir les thèmes suivants: l'apprentissage, son image et le partenariat avec les entreprises à améliorer, la réglementation des stages et la possibilité d'un statut européen du stagiaire, l'enseignement des langues, les programmes de l'éducation nationale qui ne préparent pas toujours bien les jeunes, le budget européen, ses priorités et les interactions Conseil-Parlement pour être adopté, la contribution nette de la France au budget européen et le futur des fonds structurels.

Le Bureau d'information a projeté deux films à l'occasion de cette Conférence:
- Celui réalisé sur l'ensemble des députés du Sud-Est en attendant que le public prenne place.
- Celui sur le lancement de la campagne sur les élections européennes de 2014 lors de la clôture de l'événement.

Evénement sur Facebook

Si vous souhaitez être informé(e) sur d'autres activités, écrivez-nous à : epmarseille@ep.europa.eu