aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
Bureau en France du Parlement européen
Bureau en France du Parlement européen
 

Eurobaromètre "La jeunesse européenne en 2014"

A la veille des Élections Européennes 2014 le Parlement européen a réalisé une enquête d’opinion auprès de l’ensemble des jeunes européens âgés de 16 à 30 ans dans les 28 États membres de l’UE. L’enquête aborde successivement les cinq thèmes principaux de l’événement EYE 2014 qui aura lieu à Strasbourg du 9 au 11 mai : les jeunes et l’emploi, la révolution digitale, le futur de l’UE, le développement durable et les valeurs européennes. Vous trouverez ci-dessous quelques-uns des enseignements de cette enquête :

Les jeunes et l’emploi

Plus de la moitié des jeunes européens ont le sentiment que dans leur pays la jeunesse a été marginalisée et exclue de la vie économique et sociale par la crise (57%). Si une majorité absolue de jeunes européens (55% contre 42%) juge la formation et le système éducatif de leur pays adaptés au monde du travail actuel, les perceptions fluctuent toutefois sensiblement selon les États membres. Plus de quatre jeunes européens sur dix (43%) déclarent qu’ils aimeraient aller travailler, étudier ou se former dans un autre pays de l’UE que le leur, et un peu plus d’un quart se sentent même contraints par la crise à aller étudier ou travailler dans un autre pays de l’UE (26%). Enfin, l’entreprenariat peine à séduire la jeunesse européenne : plus d’un jeune sur deux ne souhaite pas créer son entreprise (52%).

La révolution digitale

À titre personnel, les jeunes ne plébiscitent pas le numérique, secteur qu’ils jugent pourtant porteur comme débouché professionnel pour les années à venir. Très utilisatrice du web et des réseaux sociaux, la jeunesse européenne reste toutefois partagée sur leur rôle démocratique : 46% des jeunes européens voient les réseaux sociaux comme un progrès pour la démocratie, alors que pour 41% ils représentent un risque à cet égard.

Le futur de l’UE

Sept jeunes européens sur dix considèrent que l’appartenance européenne de leur pays est plutôt un atout dans un monde globalisé (70%). Par ailleurs, le vote aux élections européennes apparaît aux jeunes européens comme la meilleure manière d’avoir une participation citoyenne au sein de l’UE (44%), devant les actions individuelles d’aide aux plus défavorisés (35%).

Le développement durable

La jeunesse européenne a massivement adopté des gestes quotidiens de préservation de l’environnement et de lutte contre le réchauffement climatique, à commencer par le tri systématique des déchets (74%). Le développement des énergies renouvelables arrive nettement en tête des solutions perçues comme les plus efficaces pour garantir l’indépendance énergétique de l’UE (71%).

Les valeurs européennes

Les jeunes pensent que le Parlement européen doit prioritairement défendre les droits de l’homme (51% de citations), la liberté d’expression (41%) et l’égalité homme-femme (40%). Enfin, 57% des jeunes interrogés pensent ainsi que leur génération parviendra enfin à une réelle égalité hommes-femmes alors que 42% sont d’un avis opposé.

Lien vers la page dédiée à cette enquête