aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
Bureau en France du Parlement européen
Bureau en France du Parlement européen
 

Second Forum interrégional de l'AFCCRE dans la perspective des élections européennes de 2014 - Nantes, le 22 novembre 2013

Après Clermont-Ferrand, le second Forum de l'AFCCRE a abordé à Nantes le sujet de la jeunesse dans le cadre des débats en amont des élections européennes de 2014.

Patrick Rimbert, maire de Nantes, a ouvert les travaux sur le constat de la crise de confiance qui frappe l'Europe et de la crise sociale qui frappe la jeunesse. Il a rappelé le rôle des collectivités territoriales dans le déploiement des politiques européennes en matière de promotion de la citoyenneté, de formation et d'insertion professionnelle.

Lors d'une première table ronde consacrée au travail du Parlement européen et les élections, le parlement était représenté par plusieurs députés de la circonscription : Yannick Jadot, Elisabeth Morin-Chartier et Isabelle thomas, ainsi que par Marc Tarabella, membre belge du Parlement européen.
Introduit par Matthieu Blondeau pour le Bureau d'Information du Parlement européen, cet échange a permis aux députés d'exprimer leur souhait d'une Europe politique. Elisabeth Morin-Chartier a appelé de ses vœux un prochain mandat qui serait celui de l'Europe sociale. Isabelle Thomas a quant à elle dénoncé une Europe de la concurrence entre les peuples. Yannick Jadot a pour sa part déploré la baisse du budget 2017-2020 issu des négociations de 28 égoïsmes nationaux.

Un second échange s'est concentré sur les politiques européennes à destination des jeunes en faisant le constat d'une adhésion des jeunes à une Europe culturelle mais à une distance vis-à-vis de l'Europe politique.

Les intervenants sont revenus sur l'adoption, quelques jours auparavant d'ERASMUS+, avec une augmentation des moyens consacrés à ce dispositif dans un contexte de contraction générale des dépenses. Tous les participants ont souligné la nécessité de faire de la jeunesse l'un des enjeux prioritaires de l'action de l'Union Européenne.

Karine Daniel, Vice-Présidente de Nantes Métropole a souligné son attachement à la citoyenneté européenne.

Pour plus d'informations : matthieu.blondeau@ep.europa.eu

Réagissez à cet évènement sur notre page Facebook