aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
 
25/09/2012

Inauguration de l'exposition "Après la guerre, l'Europe c'est l'avenir" - Oradour-sur-Glane, le 21 septembre 2012

Installer l'Europe, symbole de paix, d'espoir et d'avenir et parler des droits de l'homme au sein d'un lieu chargé d'histoire et de mémoire comme l'est le centre de la mémoire d'Oradour-sur-Glane, tel est le défi que s'est donné le Bureau d'information en France du Parlement européen en inaugurant le 21 septembre 2012 une exposition temporaire "Après la guerre, l'Europe c'est l'avenir" (du 15 septembre au 15 décembre 2012).

Après un mot d'accueil de M. Pascal Plas, du pôle scientifique et éducatif du centre de la mémoire, Mme Annick Morizio, Présidente du centre et Vice-présidente du Conseil Général de la Haute-Vienne, s'est d'emblée réjouie du partenariat qui a ainsi vu le jour entre le centre de la mémoire, le Bureau d'information et la Maison de l'Europe en Limousin.

"Après la guerre, l'Europe c'est l'avenir" : "Cette phrase trouve un écho important à Oradour-sur-Glane et particulièrement au centre de la mémoire qui ne cesse depuis des années d'organiser des expositions, des conférences, des séminaires de rencontres et de formation sur les conflits dans le monde et les victimes qui en résultent" a souligné la Présidente: Elle a également indiqué qu'"Il est particulièrement important de montrer par un travail permanent sur l'Europe, dont cette exposition et le concours à venir ne sont qu'un élément, combien malgré tous les conflits et les milliers de victimes civiles qui en ont résulté, l'Union européenne reste une note d'espoir". En évoquant le jeu-concours sur les droits de l'homme à destination des scolaires qui sera lancé lors d'un club de la presse le jeudi 27 septembre 2012, Mme Morizio a déclaré que "Le centre de la mémoire est particulièrement heureux d'accueillir ce travail sur le fonctionnement de l'Europe en particulier pour tout ce qui relève des droits de l'homme, en insistant par exemple sur le Prix Sakharov pour la liberté de l'esprit qui, en vingt ans est devenu selon une belle formule du Président du Parlement européen, "un célèbre et précieux symbole de la défense des droits de l'homme dans la mesure où ceux-ci sont intimement liés à cette liberté fondamentale".

La Présidente de la Maison de l'Europe en Limousin, Mme Lucile Valadas, s'est elle aussi félicitée de ce partenariat qui s'inscrit parfaitement dans ses missions d'information et de documentation sur l'Europe, sur les institutions européennes et notamment le Parlement européen, organisme démocratique s'il en est. Elle a également mis en évident l'importance de la construction européenne pour le maintien de la paix en Europe. Mme Valadas a enfin remercié le Bureau d'information pour son exposition remarquable par son contenu didactique et extrêmement clair pour le grand public.

Catherine Burckel, qui représentait le Bureau d'information pour la France du Parlement européen, a rappelé la genèse de cette coopération entre des entités aussi différentes que le centre de la mémoire et le Bureau d'information. L'idée a germé lors d'une conférence-débat organisée en 2011 par l'association Europa, la Maison de l'Europe en Limousin et l'Université de Limoges sur le thème "Volontariat en Europe : entre engagement solidaire et construction identitaire". De nombreux jeunes étaient présents pour témoigner de l'expérience qu'ils ont acquise dans le cadre de programmes européens de volontariat, tels le Service Volontaire Européen ou Eurodyssée. Et tous avaient dans le regard, dans leur discours, une même envie et une même attente d'Europe. Quand certains s'interrogent encore de ce que l'Europe peut leur apporter, pour ces jeunes ça paraissait évident, "L'Europe, c'est l'avenir". Ils se la sont appropriée. Et pourtant, ces jeunes n'ont pas connu la guerre. Ils n'ont pas eu besoin d'elle pour comprendre tout ce que l'Europe pourrait leur procurer. Alors peut-être fallait rappeler à tous ceux qui doutent encore que "Après la guerre, l'Europe c'est l'avenir". C'est de cette réflexion à trois - Richard Jezierski, directeur du centre de la mémoire, Jean-Luc Bayard, alors Président de la Maison de l'Europe en Limousin et Catherine Burckel - qu'est né ce partenariat. Nous avons imaginé installer unen exposition temporaire sur l'Europe au sein même du centre de la mémoire pour que les visiteurs, qui reçoivent ici un message de mémoire et de paix, puissent également recevoir un message d'avenir et d'espoir.

Il nous semblait également important de sensibiliser les jeunes de manière ludique et le jeu-concours sur les droits de l'homme nous est apparu le plus opportun. Se mettre à la place d'un député européen et rédiger une "plaidoirie européenne pour les droits de l'homme", tel est le défi que nous leur lançons.

M. Jean-Pierre Audy, député européen, Conseiller Général de la Corrèze et Conseiller municipal de Meymac, a d'emblée rappelé l'importance de l'Europe dans le maintien de la paix. Il a indiqué qu'il participait chaque année aux commémorations à Oradour-sur-Glane et à Tulle et que la période de la seconde guerre mondiale revêtait beaucoup d'importance pour lui.

Pour clore cette inauguration, M. Jean-Claude Peyronnet, Sénateur et Conseiller général de la Haute-Vienne, est revenu sur la création du centre, dont il a été le Président et l'initiateur. Il a rappelé qu'à sa création, le centre de la mémoire a reçu le soutien financier de l'Union européenne et qu'il a été réalisé pour transmettre aux générations présentes et futures la vérité des faits sur la tragédie d'Oradour-sur-Glane. Il a indiqué que l'exposition s'inscrivait bien dans les objectifs et les valeurs du centre.

Les convives étaient venus nombreux à cette manifestation à laquelle participaient de nombreux élus ainsi que M. Robert Hébras, l'un des six rescapés du drame d'Oradour-sur-Glane, et M. Claude Milord, Président de l'Association Nationale des Familles des Martyrs. Ce vernissage a remporté un franc succès. Tous ont félicité Catherine Burckel et le Bureau d'information de cette heureuse initiative.

Pour plus d'informations : catherine.burckel@ep.europa.eu

Lien vers le site du centre de la mémoire d'Oradour-sur-Glane

La presse en parle...

A la suite du club de la presse qui a eu lieu à Limoges le jeudi 27 septembre 2012, des articles sont parus dans la presse. N'hésitez pas à en prendre connaissance ci-dessous !

Article paru dans "L'Echo" le 28 septembre 2012
Article paru dans "L'Echo" le 28 septembre 2012
Article paru dans "Le Populaire du Centre" le 22 septembre 2012
Article paru dans "Le Populaire du Centre" le 22 septembre 2012
 

"France 3 Limousin" a également réalisé un reportage sur place. Visionnez la vidéo et l'interview de Pascal Plas, universitaire et historien, en charge du pôle scientifique et éducatif du centre de la mémoire d'Oradour-sur-Glane !