aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
 
29/11/2017

Soutien aux missions civiles des militaires : le rapport d'Arnaud Danjean (PPE) en session plénière

Les députés s’apprêtent à approuver le financement, via un fonds de consolidation de la paix, de missions civiles effectuées par des militaires dans des pays tiers, mais sous des conditions strictes. Pour la première fois, le fonds d’assistance extérieure de l’UE soutiendra les missions civiles des militaires. C'est ce que préconise le rapport du député Arnaud Danjean qui sera voté en session plénière jeudi 30 novembre.

 

La révision de l’un des principaux fonds d’aide extérieure de l’UE ayant contribué depuis 2014 à financer plus de 275 projets de stabilité et de consolidation de la paix dans 70 pays fera l’objet d’un débat mercredi, suivi d’un vote jeudi, sur le projet de résolution porté par l'eurodéputé français Arnaud Danjean (PPE).

Dans le cadre de ‘‘l’instrument contribuant à la stabilité et à la paix’’, l’UE soutiendra, via un financement de 100 millions d’euros, les missions civiles des militaires dans les pays tiers, telles que la formation, le conseil et l’encadrement des militaires en matière de droits de l’homme ou de protection des femmes et des enfants, la construction d’hôpitaux ou le développement de systèmes informatiques et de communication.

En aucun cas l’argent issu de ce fonds ne pourra être dépensé pour soutenir le renforcement d’armées étrangères, l’achat d’armes ou l’entrainement aux techniques de combat.

L’instrument contribuant à la stabilité et à la paix a été créé en 2014 et doté d’un budget de 2,3 milliards d’euros pour la période 2014-2020. Il remplace l’instrument contribuant à la stabilité et plusieurs autres instruments qui se concentraient sur les drogues, les mines antipersonnelles, les personnes déplacées, la gestion de crise, la réhabilitation et la reconstruction.

Les projets financés dans le cadre de cet instrument incluent une usine de dessalement d’eau de mer dans la bande de Gaza, la formation d’experts civils aux missions de gestion de crise et la déradicalisation des jeunes au Bangladesh.

 
Profil du rapporteur Arnaud Danjean (PPE, FR)
 
Suivez la session plénière en direct