aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
 
02/05/2016

Transparence : vers un registre obligatoire pour les lobbyistes ?

 .

Dans le cadre de la mise à jour du registre de transparence, la Commission européenne a lancé une consultation publique autour d’un système obligatoire pour tous ceux qui souhaitent influencer les travaux des institutions. Lundi 2 mai, la Vice-Présidente du Parlement européen Sylvie Guillaume (S&D) et le Vice-Président de la Commission Frans Timmermans ont organisé un débat en compagnie d’experts autour de la transparence dans la prise de décision européenne.

Le registre de transparence européen a été créé en 2011 et est commun à la Commission et au Parlement : avant cela, les deux institutions disposaient de registres séparés. Pour le moment, l’inscription pour les lobbyistes et les groupes d’intérêts est volontaire. Plus de 9 000 organisations figurent actuellement sur la liste.

La consultation publique autour du registre de transparence a été lancée par la Commission européenne en mars 2016 et prendra fin le 31 mai. Elle fait suite à l’engagement du Président de la Commission Jean-Claude Juncker concernant la création d'un registre obligatoire et interinstitutionnel pour les lobbyistes et groupes d'intérêts.

Sylvie Guillaume, Vice-Présidente du Parlement et députée démocrate socialiste française, a déclaré avant le débat : « À plusieurs reprises, le Parlement s'est engagé pour la mise en place d'un registre obligatoire pour les lobbies (résolutions du 8 mai 2008, du 11 mai 2011 et du 15 avril 2014). Aussi nous nous réjouissons que la Commission soit désormais sur la même position que le Parlement et sommes déterminés à aller de l'avant pour rendre ce registre obligatoire et faire en sorte que le Conseil joue également le jeu dans cette partie ».

 .
 
Revisionnez la conférence sur InternetLe registre de transparence