aller au contenu

Cookies sur les sites web de l'UE

Notre site web utilise les cookies dans le but unique d'améliorer votre visite sur notre site. Nous ne les utilisons pas pour récolter vos données personnelles mais uniquement pour nos statistiques de fréquentation. Pour en savoir plus sur les cookies en général, notamment sur leur gestion et leur suppression, visitez le site http://www.allaboutcookies.org/fr/

Continuer
 
 
 
14/11/2015

Les "Lux film days" au cinéma Lido de Limoges, les 5 et 6 novembre 2015

Cette année, le cinema "Lido" à Limoges a accueilli les "Lux film days".  Jeudi 5 et vendredi 6 novembre 2015, le Bureau d'information du Parlement européen a proposé au public des projections gratuites des trois films en compétition pour le Prix LUX 2015 : «Mediterranea» de Jonas Carpignano, «Mustang» de Deniz Gamze Ergüven et «La leçon» de Kristina Grozeva et Petar Valchanov. Les projections ont été présentées par le député européen Jean-Paul Denanot (S&D), le Vice-président du Conseil départemental de la Haute-Vienne, Fabrice Escure, et la Présidente de la Maison de l'Europe du Limousin, Lucile Valadas.

"Ce qui fait la convivialité entre les hommes et les femmes de ce continent, c'est aussi la culture, une culture partagée, une culture différente d'un pays à l'autre. Le cinéma est une culture largement commune entre les pays européens". C'est par ces mots que le député européen Jean-Paul Denanot a introduit la projection devant un public venu très nombreux.

Et la Présidente de la Maison de l'Europe du Limousin, Lucile Valadas, de rappeler que le slogan de l'Europe, "Unie dans la diversité", prenait ici tout son sens.

Pour le Vice-président du Conseil départemental de la Haute-Vienne, Fabrice Escure, "c'est bien par des manifestations de ce genre qu'on peut rapprocher les uns et les autres. C'est l'ensemble des peuples qui peut assurer la paix, par la négociation, par la discussion, par le fait de se connaître les uns les autres et de ne pas vivre isolés".

 
 .

Les spectateurs, qui ont livré leur sentiment à la caméra lors d'un "micro-trottoir", ont également témoigné en ce sens. Voici quelques-unes de leurs remarques :  

. "En même temps, dans une autre ville, dans un autre pays, il y a le même film qui passe, c'est beau... on se sent peut-être plus Européen que d'ordinaire" ;

. "ça permet d'exposer un certain nombre de points de vue et peut-être d'éviter un certain nombre d'idées recues" ;

. "ça donne une ouverture d'esprit qu'on n'aurait pas forcément si on se contentait de vivre de manière locale. On peut mieux comprendre quels sont les problèmes des autres cultures, voire des migrants, que si on restait dans son jardin" ;

. "j'avais jamais assisté à un festival comme celui-là où on pouvait juger des films en compétition, c'est une première, et je suis content d'être là".