Karima DELLI : Písemná vysvětlení hlasování 

Poslanci mohou podat písemné vysvětlení svého hlasování v plénu. Článek 183 jednacího řádu

Prodloužení doby trvání Evropského fondu pro strategické investice (A8-0198/2017 - Udo Bullmann, José Manuel Fernandes) FR  
 

. – Face à l’Europe de l’austérité, les écologistes ont toujours appelé à une politique de relance économique favorisant les investissements dans les secteurs d’avenir pour créer des emplois durables. Le plan Juncker permet de stimuler l’investissement privé grâce aux garanties budgétaires apportées par l’UE, mais ne répond pas aux enjeux auquel l’UE doit s’attaquer pour affronter l’avenir. C’est pourquoi je me suis abstenue sur le vote permettant son extension. Mon groupe a eu un rôle très constructif en permettant d’améliorer le texte et nous nous en félicitons. Mais les maigres avancées obtenues sur la forme ne changent rien au fond du problème: le plan Juncker finance essentiellement l’économie du passé, prolongeant les souffrances que le vieux monde qui meurt inflige au projet européen. Nous n’avons pas réussi à obtenir gain de cause pour une affectation des fonds dédiée à une politique ambitieuse face aux enjeux climatiques: une telle conditionnalité était un prérequis nécessaire à notre soutien à un fond mobilisant des sommes aussi conséquentes. Alors qu’actuellement la campagne «Pas un euro de plus» de la société civile demande au monde de la finance d’arrêter de financer les activités destructrices du climat, nous restons cohérents avec nos convictions.

Boj proti terorismu (A8-0228/2016 - Monika Hohlmeier) FR  
 

Si je soutiens l’objectif général d’harmoniser les définitions des infractions terroristes au niveau de l'UE, cette directive comporte des lacunes majeures.
Je suis préoccupée par la définition des infractions terroristes couvrant les actes susceptibles de provoquer «une perte économique majeure». Des gouvernements pourraient s’en servir pour museler des actes de désobéissance civile ou les ONG, notamment environnementales. La définition aurait dû être limitée aux actes violents et aux destructions susceptibles de mettre des vies en danger, non un chiffre d’affaires.
Je suis alarmée par l’article 5 criminalisant la provocation «indirecte» au terrorisme, qui risque de porter atteinte à la liberté d’information et d’expression – d’autant plus à la lumière de l’article 21 sur le blocage des sites internet.
Je suis sceptique quant à l’article 9 criminalisant le voyage, notamment intra-UE. Nul besoin de criminaliser le voyage en soi puisque d'autres infractions suffisent à poursuivre un combattant étranger présumé. Alors que la valeur ajoutée de cette nouvelle disposition n’a pas été démontrée, le risque qu’elle soit détournée et utilisée abusivement de manière discriminatoire est réel.
Enfin, je regrette que l’échange d’informations pertinentes entre États membres n’ait pu être rendu obligatoire et automatique, alors que ce devrait être une priorité.

Kontakt