Saskia BRICMONT : Skriftlige stemmeforklaringer 

Medlemmerne kan afgive en skriftlig forklaring af, hvordan de har stemt på plenarmødet. Forretningsordenens artikel 194

Protokol til aftalen mellem EU, Island og Norge om kriterier og procedurer for fastsættelse af, hvilken stat der er ansvarlig for behandlingen af en asylansøgning indgivet i en medlemsstat eller i Island eller Norge, vedrørende adgang til Eurodac med henblik på retshåndhævelse (A9-0053/2019 - Jadwiga Wiśniewska) FR  
 

Lors de la réforme de 2013, le groupe des Verts s’est toujours opposé à l'élargissement du champ d'application d’Eurodac et à l'accès par les autorités du maintien de l’ordre aux informations contenues dans cette base de données. Le vote d’aujourd’hui est un accord de coopération technique portant sur l’accès et la participation à Eurodac des autorités de Norvège et d'Islande. Ces États coopérant déjà avec l’UE en matière de police et justice et ne présentant pas de problème particulier en matière de respect des droits humains, notre groupe a décidé de voter en faveur de l'accord. Ne pas autoriser la Norvège et l'Islande à accéder à cette base de données déjà accessible aux autorités des États membres de l'UE nous paraissait en effet disproportionné. Cela étant, la réforme intervenue en 2016 aura de graves conséquences sur les droits des personnes migrantes: non-respect de la protection des données personnelles, prise d’empreintes à partir de 6 ans, atteinte à l'intégrité mentale et physique, procédure non équitable, etc. Notre groupe s’y est opposé lors de son premier passage au Parlement européen en 2017. Dans le cadre des négociations à venir avec le Conseil, nous réitérerons notre opposition aux réformes proposées d'Eurodac.

Protokol til aftalen mellem EU og Schweiz om kriterier og procedurer for fastsættelse af, hvilken stat der er ansvarlig for behandlingen af en asylansøgning indgivet i en medlemsstat eller i Schweiz, vedrørende adgang til Eurodac med henblik på retshåndhævelse (A9-0025/2019 - Jadwiga Wiśniewska) FR  
 

Lors de la réforme de 2013, le groupe des Verts s’est constamment opposé à l'élargissement du champ d'application d’Eurodac et à l'accès par les autorités du maintien de l’ordre aux informations contenues dans cette base de données.
Le vote d’aujourd’hui est un accord de coopération technique portant sur l’accès et la participation à Eurodac des autorités de Suisse et du Liechtenstein. Ces États coopèrent déjà avec l’UE en matière de police et justice et ne présentent pas de problème particulier en matière de respect des droits humains; c’est pourquoi notre groupe a décidé de voter en faveur de l'accord. Ne pas autoriser la Suisse et le Liechtenstein à accéder à cette base de données déjà accessible aux autorités des États membres de l'UE nous paraissait en effet disproportionné.
Cela étant, la réforme intervenue en 2016 aura de graves conséquences sur les droits des personnes migrantes: non-respect des règles de protection des données personnelles, prise d’empreintes à partir de 6 ans, atteinte à l'intégrité mentale et physique, procédure non équitable, etc. Notre groupe s’y est opposé lors de son premier passage au Parlement européen en 2017. Dans le cadre des négociations à venir avec le Conseil, nous réitérerons notre opposition aux réformes proposées d'Eurodac.

Kontakt 

  • Bruxelles 

    Parlement européen
    Bât. ALTIERO SPINELLI
    09G317
    60, rue Wiertz / Wiertzstraat 60
    B-1047 Bruxelles/Brussel
     
  • Strasbourg 

    Parlement européen
    Bât. WINSTON CHURCHILL
    M02039A
    1, avenue du Président Robert Schuman
    CS 91024
    F-67070 Strasbourg Cedex
     
  • Postadresse 

    European Parliament
    Rue Wiertz
    Altiero Spinelli 10G318
    1047 Bruxelles
     
    Contact data: