• Cristian Dan   PREDA  

Cristian Dan PREDA : Schriftliche Erklärungen zur Abstimmung - 8. Wahlperiode 

Die Mitglieder können eine schriftliche Erklärung dazu abgeben, wie sie im Plenum abgestimmt haben. Artikel 194 GO

Änderungen der Geschäftsordnung des Parlaments (A8-0462/2018 - Richard Corbett) RO  
 

Am fost împotriva utilizării votului secret pentru amendamentul 20 privind Interesele financiare ale deputaților și Registrul de transparență. În special pentru chestiuni atât de importante precum transparența, este normal ca pozițiile deputaților europeni să fie cunoscute. Sunt totodată în favoarea unei declarații detaliate asupra felului în care deputații europeni utilizează fondurile din indemnizația pentru cheltuieli generale. Fiind vorba despre bani publici, este firesc ca cetățenii europeni să fie informați cum sunt folosiți.

Abschluss des Abkommens über politischen Dialog und Zusammenarbeit zwischen der EU und Kuba (Empfehlung) (A8-0232/2017 - Elena Valenciano) FR  
 

J’ai voté contre l’accord de dialogue politique et de coopération avec Cuba car les amendements sur la situation des droits de l’homme dans le pays ont été largement marginalisés. Le texte final n’est pas satisfaisant et il ne reflète pas la réalité de la répression persistante à Cuba. Le régime continue d’attenter à la liberté d’expression, de religion et de réunion, d’emprisonner les journalistes indépendants, les opposants politiques et les défenseurs des droits de l’homme. Il faut que Cuba engage des réformes démocratiques concrètes en conformité avec le respect de l’état de droit et des libertés fondamentales pour devenir un partenaire crédible de l’Union européenne.

Abschluss des Abkommens über politischen Dialog und Zusammenarbeit zwischen der EU und Kuba (Entschließung) (A8-0233/2017 - Elena Valenciano) FR  
 

J’ai voté contre l’accord de dialogue politique et de coopération avec Cuba car les amendements sur la situation des droits de l’homme dans le pays ont été largement marginalisés. Le texte final n’est pas satisfaisant et il ne reflète pas la réalité de la répression persistante à Cuba. Le régime continue d’attenter à la liberté d’expression, de religion et de réunion, d’emprisonner les journalistes indépendants, les opposants politiques et les défenseurs des droits de l’homme. Il faut que Cuba engage des réformes démocratiques concrètes en conformité avec le respect de l’état de droit et des libertés fondamentales pour devenir un partenaire crédible de l’Union européenne.