Isabelle THOMAS : Written explanations of vote 

Members can submit a written explanation of their vote in plenary. Rule 183

Resources for the specific allocation for the Youth Employment Initiative (A8-0085/2019 - Iskra Mihaylova) FR  
 

En France, plus de 20% des 18-24% ne parviennent pas à trouver un emploi. Si en France, les jeunes sont particulièrement touchés par le chômage, c’est à l’échelle européenne que le fléau s’est installé, avec un taux de chômage qui peut atteindre 44% dans certains pays. Dans certaines régions, on assiste de nouveau à l’émigration des jeunes qui quittent leurs pays pour trouver du travail. L’Union européenne a donc lancé en 2013 «l’Initiative pour l’Emploi des Jeunes» pour permettre au moins de 25 ans de bénéficier d’une aide ciblée et de se voir proposer un emploi de qualité, une formation continue, un apprentissage ou un stage dans les quatre mois suivant leur sortie du système scolaire ou la perte de leur emploi. J’ai voté mercredi 27 mars en faveur de l’augmentation de la dotation de l’IEJ pour l’année 2019. Ainsi 116.7 millions d’euros supplémentaires seront alloués, pour un budget total 2019 de 350 millions d’euros. Il est crucial que les Européens se voient donner les moyens nécessaires à la bonne insertion professionnelle de leur jeunesse.

European Regional Development Fund and Cohesion Fund (A8-0094/2019 - Andrea Cozzolino) FR  
 

Le Fonds européen de développement régional (FEDER) et le Fonds de cohésion (FC) ont deux ambitions: l’égalité des territoires par l’aide aux territoires les moins nantis et l’investissement public qui permet des services publics de qualité pour les citoyens. Le Fonds de cohésion cible les régions les plus pauvres et le FEDER bénéficie à toutes les régions européennes. Je me félicite de l’adoption du rapport sur ces deux fonds, permettant de relever le niveau de vie, pour tous, dans l’Union européenne et particulièrement dans les domaines de l’innovation, de la lutte contre le changement climatique, des transports et des questions sociales. Je me félicite particulièrement de l’abandon dans le rapport final des financements aux énergies fossiles, qui permettent de faire de ces fonds de véritables outils d’accompagnement aux transitions écologiques, sociales et économiques.

Discontinuing seasonal changes of time (A8-0169/2019 - Marita Ulvskog) FR  
 

La Commission Européenne a lancé en juillet 2018 une consultation publique sur la fin du changement d’heure. Les 4,5 millions de citoyens européens ayant répondu ont donné un avis clair : ils souhaitent mettre fin au système actuel. Les Français ayant répondu à la consultation ont eux aussi choisi à plus de 80% des voix la fin du changement d’heure. Le changement d’heure saisonnier est ainsi une pratique rejetée par les Français. Les économie d’énergie réalisées, qui sont censées être la raison d’être du système, sont en réalité marginales: à peine 0,5% dans certains États européens. Dans le même temps, on note un nombre plus élevé d’accidents cardiovasculaires et d’accidents de la route impliquant des piétons et des cyclistes au moment des changements d’heure. Il faut se rendre à l’évidence : le changement d’heure n’a plus la côte et il a des conséquences inattendues et malheureuses. Je partage donc le choix du Parlement Européen d’enterrer ce système et de suivre l’avis exprimé par les citoyens européens.

Copyright in the Digital Single Market (A8-0245/2018 - Axel Voss) FR  
 

Je me félicite de l’adoption par le Parlement de la directive sur le droit d’auteur dans le marché numérique. Adoptée à une large majorité, celle-ci permet de pallier à la directive de 2002 qui n’anticipait pas les problèmes liés au droit d’auteur dans le marché numérique. Le texte permet de faire porter la responsabilité du respect du droit d’auteur non pas par les usagers mais par les plateformes. Il instaure l’équilibre entre la rémunération et la protection des auteurs d’une part et les droits numériques des usagers d’autre part. Il facilite les utilisations à fins de recherche et de création. En réglementant les licences d’utilisation par les plateformes, il permettra aux utilisateurs d’en bénéficier. Même si l’article 13 a fait couler beaucoup d’encre, il comprend néanmoins un certain nombre d’exceptions légitimes permettant de garantir la liberté d’expression, la liberté d’établissement pour les petites et moyennes entreprises du numérique et le droit au recours.

Report on financial crimes, tax evasion and tax avoidance (A8-0170/2019 - Jeppe Kofod, Luděk Niedermayer) FR  
 

Ce mardi 26 mars, j’ai voté pour le rapport sur la criminalité financière, la fraude fiscale et l’évasion fiscale. Après une année de discussion et de multiples échanges de vues avec les ministres des finances et les commissaires européens, le rapport a enfin été adopté. Ce rapport approuvé par le Parlement européen prévoit d’une part la mise en place d’un observatoire de la lutte contre le blanchiment de capitaux et d’autre part la création d’un organisme fiscal mondial au sein des Nations unies. Le rapport permet également à l’Autorité bancaire européenne de disposer des ressources suffisantes pour améliorer la surveillance et la traçabilité de l’argent d’origine criminelle. Alors que l’évasion fiscale prive les Européens de 825 milliards d’euros chaque année, je soutiens fermement le renforcement de la coopération entre les États membres dans la lutte contre l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent.

Discharge 2017: European Border and Coast Guard Agency (Frontex) (A8-0153/2019 - Petri Sarvamaa) FR  
 

Depuis 2014, plus de 17 000 personnes sont mortes en tentant de rejoindre le continent européen par la Méditerranée. Des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants fuient la guerre, les persécutions et la misère au péril de leur vie. Pour les exilé.e.s empruntant la route Libye- Italie-Allemagne, il faut prendre la mer pour un dangereux voyage, sans assurance aucune de toucher terre avec les siens. Face à cette situation dramatique, quelle a été la réponse proposée par l’Union ? La mise en place de formations pour les garde-côtes libyens sans véritable suivi mais surtout la fin des missions de sauvetages en mer coordonnées par l’opération Sophia depuis 2015. Il s’agit là d’un désengagement total de l’Union alors que les exilé.e.s bloqués sur le territoire libyen sont détenus dans des conditions inhumaines. Dans ces circonstances, comment accepter la décharge budgétaire de Frontex, l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes ? Je m’y suis opposée et conteste les choix politiques de l’Europe en la matière.

Urgency for an EU blacklist of third countries in line with the Anti-Money Laundering Directive (B8-0176/2019) FR  
 

J’ai voté en faveur de cette résolution qui présente l’avantage d’élargir la liste noire précédente à 23 pays, dont l’Arabie Saoudite, le Panama et quelques territoires américains, tandis que les gouvernements des États membres avaient cédé à la pression des intérêts, notamment militaires et pétroliers, et rejeté unanimement cette nouvelle liste une semaine auparavant.
Cependant, nous sommes loin du compte: je déplore que les paradis fiscaux situés sur le continent européen soient par principe exclus de cette liste, comme si l’argent sale s’arrêtait à nos frontières! De plus, la mention sur la liste oblige seulement les banques à procéder à des contrôles sur les opérations financières avec des clients ou établissements issus des pays y figurant, chose qui devrait de toute façon être faite automatiquement.
Par ailleurs, la stratégie de la droite de lier le problème du blanchiment d’argent avec celui du financement du terrorisme occulte les autres réseaux (trafic d’êtres humains, drogue, corruption, fraude fiscale), qui doivent également être combattues.
Enfin, il est regrettable qu’aucun chiffre ne figure dans la résolution, malgré les nombreuses études existantes sur la question qui attestent de l’ampleur des dégâts sur l’économie de l’Union.

Recommendations for opening of negotiations between the EU and the US (B8-0163/2019) FR  
 

Les accords de libre-échange tels que négociés depuis des mois par la Commission présentent les mêmes caractéristiques: les pays concernés ne respectent pas les normes sociales et sanitaires, rien n’est prévu dans l’accord pour s’assurer d’un niveau équivalent de protection des travailleurs, de l’environnement et de la santé, et un mécanisme d’arbitrage des différends est mis en place au profit des multinationales. Malgré la décision de la présidence Trump d’augmentation des taxes sur l’acier et l’aluminium européens, les négociations avec les États-Unis ont repris dans l’opacité la plus totale, au mépris de la mobilisation de plus d’un million de citoyens européens contre ce projet d’accord. À l’heure du retrait des États-Unis de l’accord de Paris sur le climat, cette démarche est particulièrement malvenue. Le commerce international n’est légitime que lorsqu’il prévoit des règles strictes encadrant les accords commerciaux en matière sociale, fiscale et environnementale. En cohérence avec mon engagement pour le juste échange, j’ai voté contre la résolution soumise au Parlement européen, et me réjouis que ce dernier ait pour la première fois trouvé une majorité contre l’adoption d’un mandat de négociations.

Establishment of the European Monetary Fund (A8-0087/2019 - Pedro Silva Pereira, Vladimír Maňka) FR  
 

Le Fonds monétaire européen a pour mission de fournir une assistance financière aux États membres de la zone euro rencontrant des difficultés économiques graves et d’éviter des conséquences en chaîne au sein de l’Union. Cette réforme a été impulsée suite à la crise économique de 2008 qui a révélé les conséquences dévastatrices d’une union monétaire incomplète.
Si l’organisation d’une solidarité économique est nécessaire et indispensable à une politique monétaire intégrée, je regrette que ce fonds soit un instrument opaque et non démocratique, géré intégralement par les ministres des finances de la zone euro, sans aucun mécanisme de contrôle et de supervision budgétaire de la part du Parlement européen. En l’absence d’une gestion du fonds transparente et démocratique, il s’agira d’un nouvel outil au service d’une politique austéritaire dont nous connaîtrons à nouveau les conséquences désastreuses sur la vie de millions de citoyens, notamment en ce qui concerne les services publics et la pauvreté infantile.

Fishing authorisations for Union fishing vessels in United Kingdom waters and fishing operations of United Kingdom fishing vessels in Union waters ( ) FR  
 

Je salue la proposition de la Commission votée au Parlement européen de prévoir, en cas d’absence d’accord sur le Brexit, une disposition autorisant les flottilles européennes à continuer leurs opérations de pêche dans les eaux britanniques, et réciproquement. Cependant, le texte en question constitue uniquement un engagement unilatéral de l’Union. En l’absence de mesure équivalente de la part du Royaume-Uni, ce texte n’aura aucune portée véritable. C’est pourquoi j’ai interpelé Michel Barnier sur la question, en le priant de garder à l’esprit que l’Europe ne se limite pas à son marché intérieur. Ce fut à mon sens une grande erreur de reporter les négociations sur la pêche à une date ultérieure à l'accord global sur l'accès au marché. Une fois négociée la question de l’accès à son marché, l’UE sera privée de son principal levier dans la négociation de l’accès aux eaux. Des garanties doivent être obtenues afin d’éviter les répercussions désastreuses d’un «no deal» sur la pêche, à la fois pour la préservation de la biodiversité marine et pour les dizaines de milliers d'européens dont l’activité dépend de l’accès aux eaux britanniques.

Contact 

  • Bruxelles 

    Parlement européen
    Bât. Altiero Spinelli
    14G111
    60, rue Wiertz / Wiertzstraat 60
    B-1047 Bruxelles/Brussel
     
  • Strasbourg 

    Parlement européen
    Bât. Louise Weiss
    T08007
    1, avenue du Président Robert Schuman
    CS 91024
    F-67070 Strasbourg Cedex
     
  • Postal address 

    Parlement européen
    Rue Wiertz
    Altiero Spinelli 14G111
    1047 Bruxelles
     
    Contact data: