Marielle de SARNEZ
  • Marielle
    de SARNEZ
  • Group of the Alliance of Liberals and Democrats for Europe
  • Vice-Chair
  • France Union des Démocrates et Indépendants/Mouvement Démocrate
  • Born on 27 March 1951, Paris

Member

  • INTA Committee on International Trade
  • DACP Delegation to the ACP-EU Joint Parliamentary Assembly

Substitute

  • AFET Committee on Foreign Affairs
  • D-MX Delegation to the EU-Mexico Joint Parliamentary Committee
  • DCAS Delegation to the EU-Kazakhstan, EU-Kyrgyzstan and EU-Uzbekistan Parliamentary Cooperation Committees, and for relations with Tajikistan, Turkmenistan and Mongolia
  • DLAT Delegation to the Euro-Latin American Parliamentary Assembly

Most recent activities

EU response to the Ebola outbreak (debate)

17-09-2014 P8_CRE-PROV(2014)09-17(14)

Joint motion for a resolution on the situation in Ukraine and the state of play of EU-Russia relations

17-09-2014 RC-B8-0118/2014/rev. 1

Joint motion for a resolution on Israel-Palestine after the Gaza war and the role of the EU

17-09-2014 RC-B8-0117/2014
  • INTERVENTION AU CONSEIL DE PARIS LORS DU DEBAT SUR LES ORIENTATIONS BUDGETAIRES - LUNDI 20 OCTOBRE 2014 (Seul le... http://t.co/D3ZsXbChCI
    20/10/2014 17:51 - twitter
  • INTERVENTION AU CONSEIL DE PARIS LORS DU DEBAT SUR LES ORIENTATIONS BUDGETAIRES - LUNDI 20 OCTOBRE 2014 (Seul le prononcé fait foi) Madame la Maire, Chers collègues, Christian Saint-Etienne abordera dans quelques minutes les problèmes liés au budget 2015. Pour ma part, je veux insister sur trois points. Tout d’abord, le contexte budgétaire dans lequel s’inscrit la préparation de ce budget. Il n’est pas nouveau, contrairement à ce qu’on veut nous faire croire depuis des semaines. Et il était même tout à fait prévisible. On pouvait et on devait prévoir, pour peu que l’on accepte de regarder la situation en face, que l’Etat français ne pourrait indéfiniment continuer d’augmenter sa dépense publique, et donc que la baisse de ses dotations allait se poursuivre. On pouvait prévoir aussi que l’effort de péréquation allait s’amplifier du fait même de la création de la Métropole du Grand Paris. Enfin le contexte dégradé au plan économique et social rendait inéluctable l’explosion des dépenses sociales. Les impératifs budgétaires qui s’imposent aujourd’hui à Paris, ces 400 millions à trouver, étaient donc éminemment prévisibles. Les Parisiens auraient du en être clairement avertis. Ce n’a pas été le cas. Je le regrette car je crois que le discours de vérité est l’exigence même de la démocratie, et il permet seul d’anticiper les réponses à apporter sur le fond. Car, disons-le, continuer peu ou prou comme par le passé, sans rien changer en profondeur, ça ne pourra pas marcher. Quelques économies, certes louables, sur les frais de fonctionnement, de nombreuses augmentations de taxes, tout en affirmant que l’on n’augmente pas les impôts : tout cela ne fait pas une politique. Et ne permet pas de préparer l’avenir. L’avenir, on ne le préparera que si l’exécutif se décide à assumer sa responsabilité. C’est le deuxième point que je veux aborder. On ne peut pas éternellement prétendre que les problèmes viennent de l’extérieur, l’Europe, l’Etat, c’est à dire toujours des autres. La recherche de boucs émissaires est régressive. Elle est auto paralysante, elle empêche de trouver l’énergie, et la créativité qui seules peuvent inspirer les réponses nouvelles, et la vision réformatrice dont on a besoin. C’est de changements en profondeur dont nous avons besoin et c’est mon troisième point. Le but que nous devons nous fixer, ce n’est pas seulement de dépenser moins, c’est tout en dépensant moins d’apporter un meilleur service aux Parisiens. Cela signifie que nous devons engager dès maintenant un travail en commun sur les réformes structurelles. Un travail auquel il faut absolument associer les agents municipaux pour valoriser leur travail, leurs missions et leur carrière. Il sera important de réfléchir en termes de subsidiarité et d’expérimentation. La déconcentration est aujourd’hui trop limitée. Je suis convaincue que sur certains sujets, par exemple la propreté, nous serions bien inspirés d’agir avec plus de proximité, et de faire enfin confiance aux arrondissements. Autre sujet, l’attention que nous devons porter aux investissements. Les dérapages de coûts que nous connaissons, par exemple avec les Halles, ou avec la Philharmonie, devraient être des leçons pour l’avenir. Une vigilance nouvelle et rigoureuse doit nous empêcher d’assister sans réagir au doublement, au triplement des coûts, avec pour seul rôle de payer. Toujours en matière d’investissements, nous devons travailler mieux que par le passé à la mise en œuvre de partenariats public-privé. Et trouver des solutions nouvelles en particulier pour le logement : PPP pour la couverture des voies ferrées, baux emphytéotiques, incitations à investir pour les grands institutionnels. Solutions innovantes aussi pour que Paris soit en pointe sur la transition énergétique. Je le dis au moment où la taxe sur les poids lourds a été rayée d’un trait de plume, ce qui n’est pas une bonne nouvelle. Il me semble aussi que nous devons développer une réelle évaluation des politiques publiques de Paris. Le faire projet par projet, pour continuer d’investir dans ce qui marche et ne pas hésiter à supprimer ce qui ne marche pas. Autre sujet, la fusion à terme du département avec la ville de Paris : je vous propose d’y réfléchir ensemble dès maintenant pour dégager des pistes de réorganisation et de simplification qui seront bénéfiques aux Parisiens. Madame le maire, chers collègues, dans la situation tendue et délicate que nous connaissons, les Parisiennes et les Parisiens attendent de leurs élus un discours de vérité et une politique de courage et de responsabilité. J’espère qu’ils seront entendus. Je vous remercie.
    20/10/2014 17:51 - facebook
  • RT @GroupeUDIMoDem: @desarnez appelle la France et l'UE à se mobiliser d'urgence pour ne pas perdre la course face au virus #Ebola http://t
    20/10/2014 13:06 - twitter
  • RT @maudgatel: Au #CP @desarnez appelle Paris, l'Etat et l'UE à se mobiliser d'urgence contre #Ebola http://t.co/3AhVvV6PrK
    20/10/2014 13:06 - twitter
  • RT @GroupeUDIMoDem: @desarnez pointe le manque d'anticipation budgétaire et la nécessité de + contrôle des dépenses #ConseildeParis http://…
    20/10/2014 10:46 - twitter
  • J'étais ce week-end l'invitée de l'émission #PolitiqueS présentée par @SergeMoati sur @LCPan http://t.co/uIpAprX3HE
    19/10/2014 18:57 - twitter

Accredited assistants

  • LEULIETTE Alexandra

Local assistants

  • SICART Isabelle

Contacts

Bruxelles

  • Parlement européen
    Bât. Altiero Spinelli
    09G102
    60, rue Wiertz / Wiertzstraat 60
    B-1047 Bruxelles/Brussel
  • +32(0)2 28 45297
  • +32(0)2 28 49297

Strasbourg

  • Parlement européen
    Bât. Winston Churchill
    M02075
    1, avenue du Président Robert Schuman
    CS 91024
    F-67070 Strasbourg Cedex
  • +33(0)3 88 1 75297
  • +33(0)3 88 1 79297

Postal address

  • Parlement européen
    Rue Wiertz
    Altiero Spinelli 09G102
    1047 Bruxelles

Europarl TV