Michèle RIVASI
  • Michèle
    RIVASI
  • Grupo de los Verdes/Alianza Libre Europea
  • Miembro
  • Francia Europe Écologie
  • Fecha de nacimiento: 9 de febrero de 1953, Montélimar

Vicepresidenta

  • DACP Delegación en la Asamblea Parlamentaria Paritaria ACP-UE

Miembro

  • ENVI Comisión de Medio Ambiente, Salud Pública y Seguridad Alimentaria
  • PEST Comisión Especial sobre el Procedimiento de Autorización de la Unión para los Plaguicidas

Suplente

  • ITRE Comisión de Industria, Investigación y Energía

Últimas actividades

Reticencia a la vacunación y caída de las tasas de vacunación en Europa (debate)

18-04-2018 P8_CRE-PROV(2018)04-18(26)

MidCat/STEP - Conclusiones del informe Poyry

18-04-2018 E-002191/2018 Comisión

OPINIÓN sobre la aplicación de la Directiva sobre diseño ecológico (2009/125/CE)

ITRE
22-03-2018 ITRE_AD(2018)615480
  • La saga de la nouvelle formule du #Levothyrox. Je suis heureuse d’avoir soutenue depuis le début l’association française des malades de La thyroïde (#AFMT) et les victimes de cette nouvelle formule. https://t.co/5sHqtzjw2U
    20/05/2018 12:40 - twitter
  • La saga de la nouvelle formule du #Levothyrox. Je suis heureuse d’avoir soutenue depuis le début l’association française des malades de La thyroïde (#AFMT) et les victimes de cette nouvelle formule.
    20/05/2018 12:40 - facebook
  • RT @ClaudeTurmes: Citizens want access to solar energy. Will oligopolies & governments allow them to go ahead? Crucial RED II trilogue coming up, together with @SeanKellyMEP @Mov5Stelle @federley & @pepeblancoEP we will fight for self-consumption and #renewables communities #CleanEnergyEU https://t.co/7KPfEyLaLv
    17/05/2018 11:32 - twitter
  • LE SCANDALEUX VETO DU GOUVERNEMENT AU FOND D'INDEMNISATION DES VICTIMES DES PESTICIDES La proposition de loi portant création d’un fonds d’indemnisation des victimes des pesticides avait été voté sans difficulté au Sénat en février mais risque de se fracasser devant l'Assemblée nationale suite aux pressions gouvernementales pour ne pas le voir voter. Ce texte vise à obtenir la réparation intégrale des préjudices de toutes les personnes exposées aux pesticides (qu’elles soient ou non issues du monde agricole) et faire peser sur les firmes qui les mettent sur le marché le financement d’une partie des coûts de l'indemnisation ce qui est bien normal et la stricte application du principe pollueur / payeur. Ce dispositif s'inspire des fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante (Fiva) et du comité d’indemnisation des victimes des essais nucléaires. Or, le gouvernement dit, dans une manoeuvre de diversion qui ne dupe personne, préférer financer la recherche et élargir le nombre des maladies inscrites au tableau professionnel. Je suis d'ailleurs scandalisée par les propos de notre Ministre de la Santé Agnès Buzyn qui a affirmé que "nos connaissances sont insuffisantes sur les effets de ces produits". Nous sommes dans le négationnisme scientifique absolu. En effet, les preuves dans le monde entier se sont accumulées depuis des années, y compris en provenance de l’Inserm. L'influence du lobby des empoisonneurs a encore frappé alors que pour la première fois il y a une possibilité de faire reconnaître qu’il existe un lien entre l’exposition aux pesticides et des atteintes graves à la santé et que c'est aux fabricants de ces poisons d'indemniser les victimes. Ce combat mené notamment par Phyto-victimes et Justice pesticides démontre une nouvelle fois le poids des lobbies industriels dans notre pays et légitime la "convergence des luttes" pour la santé environnementale entamée avec la marche des cobayes qui demande en premier lieu la reconnaissance du crime industriel et environnemental et l'inversion de la charge de la preuve pour les victimes. Paul François de Phyto-victimes sera d'ailleurs présent le 29 juin sur l'étape de Montreuil de la Marche. http://marchedescobayes.org/ Je demande à Nicolas Hulot de réagir au plus vite et d'alimenter sa collègue Ministre sur la littérature dénonçant les ravages des pesticides sur la biodiversité et la santé de nos concitoyens.
    16/05/2018 12:36 - facebook
  • Tous à Paris le samedi 30 juin pour l'arrivée de la Marche des cobayes pour la santé environnementale. Rdv à Ivry à 11h devant l'incinérateur pour l'entrée dans Paris avec les marcheurs et à 15h place Stalingrad... https://t.co/1ZAwM6MvbN
    16/05/2018 12:06 - twitter
  • Jérôme Cahuzac échappera à la prison... En effet, la cour d’appel de Paris a rendu, mardi 15 mai, un arrêt qui aggrave symboliquement sa condamnation de trois à quatre ans d’emprisonnement, mais l’assortit de deux ans avec sursis – ce qui réduit la partie ferme de trois à deux ans. La peine de l’ancien ministre de l’économie et des finances, reconnu coupable de fraude fiscale et de blanchiment de fraude fiscale, passe ainsi en dessous du quantum qui l’aurait automatiquement envoyé en prison. Cette décision de justice que je respecte n'empêchera pas les citoyens de penser que les délinquants à col blanc s'en sortent toujours mieux que les sans grade. Il faut pourtant rappeler le parcours de Jérôme Cahuzac qui a du sang sur les mains et est au coeur de plusieurs scandales sanitaires liés à sa connivence avec l'industrie pharmaceutique. Cardiologue à ses débuts puis chirurgien esthétique capillaire, il devient conseiller technique de 1988 à 1991 auprès du Ministre de la Santé Claude Evin. Jérôme Cahuzac était en charge des relations avec la Direction de la Pharmacie et du Médicament, ainsi que des équipements lourds hospitaliers, un poste éminemment stratégique ayant pu permettre le financement occulte de parti politique dans les années 90. En février 1991, tous les anti-asthéniques sont déremboursés sauf le Tot’héma d’Innothéra dont le patron Arnaud Gobet est un ami de Cahuzac qui fait repousser son déremboursement jusqu’en juillet 1994, tout en profitant des plaisirs du yachting que lui offre son ami. Après 1991, Cahuzac collabore avec le consultant Daniel Vial, lobbyiste omniprésent des laboratoires et expert en « recyclage » de politiciens déchus, qui excelle dans le réseautage et les mondanités telles que les rencontres annuelles de Lourmarin où se rencontre tout le gratin politico-pharmaceutique. Le 11 octobre 1993, il crée Cahuzac Conseil, agence de lobby pour la plupart des laboratoires, dont Pfizer de 1993 à 1995, auprès des pouvoirs publics. Il reconnaît avoir gagné beaucoup d’argent avec la Big-Pharma, d’où l’existence de son compte en Suisse transféré ensuite à Singapour qui s’élèverait d’après Mediapart à quelque 16 millions d’euros. Au ministère de la santé, Cahuzac, qui était chargé du médicament, connaissait tous les rouages et occupait un poste-clé, c'est lui qui décidait des prix et des taux de remboursement par la Sécurité sociale! Comment s'étonner par exemple du remboursement à 65% du Maxepa du laboratoire Pierre Fabre vendu pourtant trois fois plus cher que ses concurrents, alors qu'il s'agissait d'huile de foie de morue. La presse avait alors révélé que Fabre avait promis à Evin d'installer une usine dans sa circonscription. Jérôme Cahuzac incarne jusqu'à l'ignominie le cynisme, le mensonge et l'appât de l'argent en politique. Cette décision de justice renforce ma détermination à poursuivre mon combat contre l'emprise de la Big-Pharma sur notre système de santé publique et ma lutte contre les conflits d'intérêts qui gangrènent l'intérêt général et génère des monstres comme l'ancien ministre condamné.
    16/05/2018 10:03 - facebook

Contactos

Bruxelles

  • Parlement européen
    Bât. Altiero Spinelli
    06E204
    60, rue Wiertz / Wiertzstraat 60
    B-1047 Bruxelles/Brussel

Strasbourg

  • Parlement européen
    Bât. Louise Weiss
    T05042
    1, avenue du Président Robert Schuman
    CS 91024
    F-67070 Strasbourg Cedex

Dirección postal

  • Parlement européen
    Rue Wiertz
    Altiero Spinelli 06E204
    1047 Bruxelles