Tilly METZ : Explications de vote écrites 

Les députés peuvent expliquer par écrit leur vote en plénière. Article 194 du règlement intérieur.

Situation des Ouïgours en Chine («China Cables») (RC-B9-0246/2019, B9-0246/2019, B9-0247/2019, B9-0248/2019, B9-0249/2019, B9-0250/2019)  
 

J’ai voté en faveur de cette résolution. Celle-ci condamne la politique du Parti communiste chinois envers la minorité musulmane ouïgoure dans la province du Xinjiang au nord-ouest de la Chine. En effet, le gouvernement chinois a mis en place des centres d’internement secrets où sont détenus au moins un million d’ouïgoures à ce jour. Ces violations des droits de l’homme ont été révélées par les documents obtenus par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) qui contiennent des informations détaillées sur les bâtiments, le fonctionnement de ces centres, l’encadrement idéologique et les tortures infligées aux prisonniers ouïgoures. Cette résolution appelle l’Union Européenne à condamner cette politique d’internement de masse et à utiliser tous les moyens à sa disposition pour faire cesser cette politique indigne.

Situation des droits de l'homme et de la démocratie au Nicaragua (RC-B9-0251/2019, B9-0251/2019, B9-0252/2019, B9-0253/2019, B9-0254/2019, B9-0255/2019)  
 

J’ai voté en faveur de cette résolution. En tant que présidente de la délégation du Parlement européen pour les relations avec l’Amérique centrale, la situation politique au Nicaragua me tient particulièrement à cœur. Quand au printemps 2018 des manifestations contre une réforme de la sécurité sociale ont éclatées, le régime a violemment réagi par une répression sanglante. Plus de 325 personnes ont été tuées et 88.000 ont quitté le pays selon le dernier rapport de la Commission interaméricaine des droits de l’homme. Une Commission de dialogue national a été créé mais à l’exception de la libération de certains prisonniers politiques, celle-ci n’a pas permis d’obtenir un consensus sur les questions électorales et la libération de l’intégralité des prisonniers incarcérés depuis le début de crise. À cause de l’interdiction de manifestations depuis un an, les gens se retrouvent dans les églises pour des actions politiques, par exemple des grèves de la faim. La police réagit par en encerclant les lieux de cultes et en empêchant les gens d’apporter de l’eau aux grévistes. Par cette résolution, le Parlement européen a envoyé un signe fort aux autorités nicaraguayennes en condamnant la politique répressive et les violations des droits d l’homme du régime au pouvoir.

Objection formulée conformément à l'article 112: substances actives, notamment la dimoxystrobine et le mancozèbe (B9-0230/2019)  
 

J’ai voté en faveur de cette objection dont j’étais co-rapporteur. Cette dernière avait pour but d’empêcher le renouvellement d’autorisations par la Commission de deux substances citées (→ le mancozèbe et la dimoxystrobine). Ces deux substances actives sont présentes dans les herbicides et toxiques pour la reproduction. La Commission a d’ailleurs classé ces substances comme telles ce qui rend incompréhensible leur réautorisation sans justification valable et enfreignait donc la législation européenne à cet égard. D’après cette dernière, toutes substances reprotoxiques ne devrait pas être autorisée et les autorisations de ce type de substance devraient être limitées dans le temps. Compte tenu des risques avérés pour la santé humaine et l’environnement et le renouvellement de ces deux substances par trois fois déjà, la Commission ne fait certainement pas passer la santé des citoyens et le maintien de la biodiversité avant les intérêts économiques de certains acteurs. C’est inadmissible et le Parlement a donc appelé la Commission à retirer cette prolongation d’autorisation.

Discrimination publique et discours haineux contre les personnes LGBTI, notamment les «zones sans LGBTI» (B9-0234/2019)  
 

J’ai voté en faveur de cette résolution comme réaction du Parlement européen à la politiqque homophobe de plusieurs collectivités polonaises tenues par le parti réactionnaire au pouvoir PiS qui ont mis en place des « zones sans personnes LGBTI » en réaction à la volonté affichée du Maire de Varsovie d’encourager l’éducation sur la sexualité dans les écoles de la ville. Cette résolution conjointe rappelle que l’éducation à la santé et la sexualité est d’une importance cruciale, notamment pour les jeunes filles et personnes LGBTI qui sont souvent les plus grandes victimes de discrimination et de violences sexuelles. La Commission et les États-membres doivent donc prendre des actions concrètes pour mettre fin à la discrimination des personnes LGBTI et assurer leurs droits fondamentaux.

Initiative européenne sur les pollinisateurs (B9-0233/2019)  
 

J’ai voté en faveur d’une plus grande protection des abeilles en Europe. Nous ne nous trouvons pas seulement dans une crise climatique mais aussi dans une crise de la biodiversité par laquelle les pollinisateurs (abeilles, coléoptères, papillons, mites) sont fortement affectés. Cependant, ce sont eux qui garantissent la perpétuation de la vie sur terre. Leur déclin affecterait irrémédiablement la chaîne alimentaire et les écosystèmes. C’est maintenant à la Commission d’établir une stratégie ambitieuse pour protéger la biodiversité dans le cadre du Green Deal. Ceci n’est pas possible sans un changement de cap de notre politique agricole et au renoncement des pratiques agricoles intensives allant de paire avec l’usage de pesticides, insecticides et herbicides responsables du déclin de la biodiversité en Europe. Trop de dérogations sont autorisées alors que la dangerosité des produits est avérée. Cela ne peut plus durer et le Parlement appelle à la Commission à sévir !

Accord entre l'UE et les États-Unis concernant l'attribution d'un contingent tarifaire pour les importations de viande bovine de haute qualité (recommandation) (A9-0038/2019 - Bernd Lange)  
 

J’ai voté contre cet accord commercial entre l’UE et les États-Unis. Je m’oppose à une approche de politique commerciale qui consiste à importer des produits agricoles ne respectant pas nos normes sanitaires, environnementales et de bien-être animal en échange d’exportations de produits industriels (p. ex. voitures). Nos agriculteurs européens ont déjà aujourd’hui des difficultés de vivre dignement de leur métier, nous devons reconsidérer l’implication du secteur agricole dans les accords commerciaux de l’UE afin de ne pas les mettre davantage en difficultés.

Accord entre l'UE et les États-Unis concernant l'attribution d'un contingent tarifaire pour les importations de viande bovine de haute qualité (résolution) (A9-0037/2019 - Bernd Lange)  
 

J’ai voté contre cet accord commercial entre l’UE et les États-Unis. Je m’oppose à une approche de politique commerciale qui consiste à importer des produits agricoles ne respectant pas nos normes sanitaires, environnementales et de bien-être animal en échange d’exportations de produits industriels (p. ex. voitures). Nos agriculteurs européens ont déjà aujourd’hui des difficultés de vivre dignement de leur métier, nous devons reconsidérer l’implication du secteur agricole dans les accords commerciaux de l’UE afin de ne pas les mettre davantage en difficultés.

Situation en Bolivie (RC-B9-0187/2019, B9-0187/2019, B9-0188/2019, B9-0189/2019, B9-0190/2019, B9-0191/2019, B9-0192/2019)  
 

J’ai voté en faveur de cette résolution. Le gouvernement transitoire mis en place après la démission d’Evo Morales est responsable d’une répression violente des manifestations populaires qui ont pris forme à la suite de cette démission. Cette résolution incite l’Union européenne à exiger que toute information nécessaire aux enquêtes judiciaires soit disponible, à réclamer l’organisation d'élections ouvertes pour garantir un retour prochain à la normale et donner au pays un gouvernement doté d’une pleine légitimité.

Urgence climatique et environnementale (RC-B9-0209/2019, B9-0209/2019, B9-0211/2019, B9-0212/2019, B9-0215/2019, B9-0216/2019, B9-0218/2019, B9-0220/2019)  
 

J’ai voté en faveur de cette résolution. Le changement climatique est le grand défi de notre ère et en tant qu’Européenn*e*s, nous avons le devoir de mettre en œuvre une politique ambitieuse pour limiter le réchauffement à 1,5°C et pour éviter une extinction massive. Cela implique un changement de paradigme de la part des institutions européennes. La Commission doit veiller à ce que toutes propositions législatives et budgétaires soient conformes avec les dispositions de l’accord de Paris. Toutes les mesures politiques nécessaires pour atteindre les objectifs climatiques doivent être inclues dans une loi climatique dans laquelle des objectifs précis pour chaque secteur (transports, énergie, agriculture, commerce) seront fixés. Évidemment, la transition écologique doit être accompagnée par des mesures sociales fortes. C’est ce que nous attendons de la Commission dès les 100 premiers jours de sa prise de poste. Il n’y a pas de temps à perdre!

Conférence des Nations unies de 2019 sur les changements climatiques (COP 25) (B9-0174/2019)  
 

J’ai voté contre cette résolution. En effet, elle incluait un paragraphe en faveur de l’énergie nucléaire comme énergie transitoire dans le contexte de la lutte contre le réchauffement climatique. C’est inacceptable et va à l’encontre de la résolution sur l’urgence climatique votée précédemment. Il n’est pas question de soutenir une énergie fissile dans une résolution portant l’avis du Parlement pour une conférence décisive quant à l’avenir du climat. L’énergie nucléaire n’est pas rentable et n’est maintenue que grâce aux subventions publiques. La question des déchets nucléaires est une question encore non résolue et que nous ne devons pas laisser en fardeau supplémentaire aux générations.

Contact