Jean-Luc MÉLENCHON : 8ème législature 

Groupes politiques 

  • 01-07-2014 / 18-06-2017 : Groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique - Membre

Partis nationaux 

  • 01-07-2014 / 18-06-2017 : Front de Gauche (France)

Membre 

  • 01-07-2014 / 18-01-2017 : Commission des affaires étrangères
  • 14-07-2014 / 18-06-2017 : Délégation à l'Assemblée parlementaire euro-latino-américaine
  • 19-01-2017 / 18-06-2017 : Commission des affaires étrangères

Membre suppléant 

  • 01-07-2014 / 18-01-2017 : Commission des budgets
  • 14-07-2014 / 18-06-2017 : Délégation pour les relations avec les pays de la Communauté andine
  • 19-01-2017 / 18-06-2017 : Commission des budgets

Activités parlementaires principales 

Rapport(s) - en tant que rapporteur fictif 
Pour chaque rapport, les groupes politiques désignent, au sein de la commission saisie au fond, un rapporteur fictif qui suivra l’évolution des travaux et négociera des compromis avec le rapporteur. Article 205 bis du règlement intérieur.

Proposition(s) de résolution 
Des propositions de résolution sont déposées sur des sujets d’actualité à la demande d’une commission, d’un groupe politique ou d’au moins 5 % des députés. Elles sont mises aux voix en séance plénière. Articles 123, 128, 130 ter et 135 du règlement intérieur.

Questions orales 
Les questions avec demande de réponse orale suivie d'un débat, adressées à la Commission européenne, au Conseil ou à la vice-présidente de la Commission/haute représentante de l’Union, peuvent être déposées par une commission, un groupe politique ou au moins 5 % des députés qui composent le Parlement. Article 128 du règlement intérieur.

Autres activités parlementaires 

Explications de vote écrites 
Les députés peuvent expliquer par écrit leur vote en plénière. Article 183 du règlement intérieur.

Priorités de l'Union pour les sessions du Conseil des droits de l’homme des Nations unies en 2017 (RC-B8-0183/2017, B8-0183/2017, B8-0184/2017, B8-0185/2017, B8-0186/2017, B8-0187/2017, B8-0188/2017, B8-0189/2017)  
 

Chaque année, le Parlement fait un rapport en vue de la prochaine réunion du Conseil des droits de l’homme des Nations unies. Comme chaque année, il choisit de ne pas se baser sur l’ordre du jour proposé mais de donner des leçons de droits de l’homme. Ni de traiter de la question de fond : la mise en œuvre des recommandations de l'ONU au sein de l'UE. Pourtant, au-delà des points rapidement expédiés, comme l’égalité femmes hommes, les minorités en particulier « religieuses », il serait grand temps de se pencher sur le respect des droits sociaux, censés être garantis autant par la charte sociale européenne que d’autres traités internationaux. Comme chaque année encore, le parlement choisit de traiter en particulier certains pays plutôt que d’autres. Pourquoi parler de la Birmanie sans parler des Philippines qui viennent de rétablir la peine de mort ? Pour l’Ukraine, on voit mal en quoi promouvoir “la prorogation des sanctions à l’encontre de la Russie” permettra d’assurer les droits de l‘Homme, encore moins la paix et encore moins l'isolement des néo-nazis. Je note néanmoins de bons éléments comme la demande de participation active des États membres aux travaux onusiens pour un instrument juridiquement contraignant sur les multinationales. Je m’abstiens.

Devoir de diligence relatif aux chaînes d’approvisionnement pour les importateurs de certains minerais et métaux originaires de zones de conflit ou à haut risque (A8-0141/2015 - Iuliu Winkler)  
 

Le 5 mars 2014, la Commission a présenté une proposition législative destinée à réduire les moyens financiers que tirent les groupes armés présents dans des zones de conflit ou à haut risque de l'exploitation et du commerce des minerais. L'objectif est de permettre aux entreprises de s'approvisionner d'une manière responsable en étain, en tantale, en tungstène et en or et d'encourager les filières de commercialisation légitimes. Cependant, la proposition de la Commission proposait la mise en place d'une autocertification volontaire des entreprises utilisant ces matériaux en la limitant aux importateurs. Le Parlement demandait lui une certification obligatoire et couvrant toute la chaîne d’approvisionnement : importateurs, fondeurs et producteurs de produits finis. Le compromis à l'issu du trilogue retient un système obligatoire, mais appliqué uniquement aux importateurs. Je vote pour ce texte pour accompagner les avancées durement obtenues tout en déplorant l'insuffisance lamentable de ce texte sous la pression des lobbies.
 

Cadre de l'Union pour la collecte, la gestion et l'utilisation de données dans le secteur de la pêche (A8-0150/2016 - Marco Affronte)  
 

Un cadre européen pour la collecte et la gestion des données halieutiques a été établi en 2000, puis réformé en 2008, ce qui a permis de mettre en place un cadre de collecte de données avec un ensemble harmonisé de règles régissant la collecte de données biologiques, environnementales, techniques et socio-économiques sur les secteurs de la pêche, de l'aquaculture et de la transformation. Le présent règlement vise à adapter ces règles au contexte de la nouvelle politique commune de la pêche (PCP) en contribuant à ses objectifs, à savoir la collecte de données scientifiques et la gestion des pêches. Le Parlement propose ainsi «d’élargir le cadre de collecte aux flottes qui n'étaient pas couvertes jusqu’à présent». Il rappelle également que «pour certaines données, les campagnes en mer ne sont pas substituables par des méthodologies moins coûteuses». Ce règlement permet d'améliorer sensiblement la qualité et la quantité des données collectées sur les pêches, dans l'objectif d'améliorer le travail scientifique, et d’instaurer un contrôle plus précis des pêches pour une meilleure durabilité des stocks. Je vote pour ce texte.

Questions écrites 
Les députés peuvent poser un nombre défini de questions avec demande de réponse écrite au président du Conseil européen, au Conseil, à la Commission et à la vice-présidente de la Commission/haute représentante de l’Union. Article 130 et annexe II du règlement intérieur.

Déclarations 

Déclaration d''intérêts financiers