Monika HOHLMEIER : 8ème législature 

Groupes politiques 

  • 01-07-2014 / 01-07-2019 : Groupe du Parti populaire européen (Démocrates-Chrétiens) - Membre

Partis nationaux 

  • 01-07-2014 / 01-07-2019 : Christlich-Soziale Union in Bayern e.V. (Allemagne)

Vice-présidente 

  • 21-03-2017 / 01-07-2019 : Commission des budgets

Membre 

  • 01-07-2014 / 18-01-2017 : Commission des budgets
  • 01-07-2014 / 18-01-2017 : Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures
  • 14-07-2014 / 01-07-2019 : Délégation pour les relations avec la République populaire de Chine
  • 19-01-2017 / 20-03-2017 : Commission des budgets
  • 19-01-2017 / 01-07-2019 : Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures
  • 12-09-2017 / 14-11-2018 : Commission spéciale sur le terrorisme

Membre suppléante 

  • 01-07-2014 / 18-01-2017 : Commission du contrôle budgétaire
  • 14-07-2014 / 01-07-2019 : Délégation à la commission parlementaire de stabilisation et d'association UE-Albanie
  • 19-01-2017 / 01-07-2019 : Commission du contrôle budgétaire

Activités parlementaires principales 

Contributions aux débats en séance plénière 
Discours prononcés en séance plénière et déclarations écrites relatives aux débats en séance plénière. Article 204 et article 171, paragraphe 11, du règlement intérieur.

Rapport(s) - en tant que rapporteur 
Un rapporteur est nommé par la commission parlementaire saisie au fond pour élaborer un rapport sur les propositions législatives, budgétaires ou autres. Les rapporteurs peuvent ce faisant consulter des experts et les parties prenantes. Ils sont également chargés de rédiger des amendements de compromis et d’engager des négociations avec les rapporteurs fictifs. Les rapports adoptés en commission sont ensuite examinés et mis aux voix en séance plénière. Article 55 du règlement intérieur.

Avis - en tant que rapporteur 
Les commissions peuvent élaborer un avis sur le rapport de la commission saisie au fond; cet avis porte sur les matières qui relèvent de leur champ de compétence. Les rapporteurs de ces avis sont également chargés de rédiger des amendements de compromis et d’engager des négociations avec les rapporteurs fictifs de l’avis. Articles 56 et 57 ainsi qu’annexe VI du règlement intérieur.

AVIS sur la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil établissant, dans le cadre du Fonds pour la gestion intégrée des frontières, l’instrument de soutien financier dans le domaine de la gestion des frontières et des visas  
- BUDG_AD(2018)626953 -  
-
BUDG 
AVIS sur la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil portant création d’un système d’entrée/sortie (EES) pour enregistrer les données relatives aux entrées et aux sorties des ressortissants de pays tiers qui franchissent les frontières extérieures des États membres de l’Union européenne ainsi que les données relatives aux refus d’entrée les concernant, portant détermination des conditions d’accès à l’EES à des fins répressives et portant modification du règlement (CE) nº 767/2008 et du règlement (UE) nº 1077/2011  
- BUDG_AD(2016)587729 -  
-
BUDG 

Avis - en tant que rapporteur fictif 
Les groupes politiques désignent un rapporteur fictif pour avis qui suivra l’évolution des travaux et négociera des compromis avec le rapporteur. Article 215 du règlement intérieur

AVIS sur la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil établissant le programme spatial de l’Union et l’Agence de l’Union européenne pour le programme spatial et abrogeant les règlements (UE) nº 912/2010, (UE) nº 1285/2013, (UE) nº 377/2014 et la décision Nº 541/2014/UE  
- BUDG_AD(2018)625562 -  
-
BUDG 
AVIS sur la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil portant création d’un système centralisé permettant d’identifier les États membres détenant des informations relatives aux condamnations concernant des ressortissants de pays tiers et des apatrides, qui vise à compléter et à soutenir le système européen d’information sur les casiers judiciaires (système ECRIS-RPT), et modifiant le règlement (UE) n° 1077/2011  
- BUDG_AD(2017)612106 -  
-
BUDG 
AVIS sur les recommandations à la Commission européenne concernant les négociations pour l'accord sur le commerce des services (ACS)  
- LIBE_AD(2015)567479 -  
-
LIBE 

Proposition(s) de résolution 
Des propositions de résolution sont déposées sur des sujets d’actualité à la demande d’une commission, d’un groupe politique ou d’au moins 5 % des députés. Elles sont mises aux voix en séance plénière. Articles 132, 136, 139 et 144 du règlement intérieur.

Questions orales 
Les questions avec demande de réponse orale suivie d'un débat, adressées à la Commission européenne, au Conseil ou à la vice-présidente de la Commission/haute représentante de l’Union, peuvent être déposées par une commission, un groupe politique ou au moins 5 % des députés qui composent le Parlement. Article 136 du règlement intérieur.

Grandes interpellations 
Les grandes interpellations avec demande de réponse écrite et débat, adressées à la Commission européenne, au Conseil ou à la vice-présidente de la Commission/haute représentante de l’Union, peuvent être déposées par une commission, un groupe politique ou au moins 5 % des députés qui composent le Parlement. Article 139 et annexe III du règlement intérieur.

Autres activités parlementaires 

Explications de vote écrites 
Les députés peuvent expliquer par écrit leur vote en plénière. Article 194 du règlement intérieur.

Lutte contre la diffusion de contenus à caractère terroriste en ligne (A8-0193/2019 - Daniel Dalton) DE  
 

Im Namen der CDU/CSU-Gruppe betone ich, dass wir die effektive Entfernung terroristischer Online-Inhalte vorbehaltlos unterstützen. Wir haben gegen den vorliegenden Bericht gestimmt, weil der Entwurf der Kommission durch Änderungsanträge von S&D, ALDE, Grüne und Rechtspopulisten derart entkernt wurde, dass keine grenzüberschreitenden Entfernungsanordnungen getroffen werden können, die 1-Stunden-Frist stark ausgehöhlt wurde sowie Meldungen („Referrals“) und proaktive Maßnahmen gänzlich gestrichen wurden. Somit erfüllt der Bericht nicht die Anforderungen, nach denen der Kampf gegen terroristische Online-Inhalte entschlossen und konsequent geführt werden muss. Mit unserem Nein wollen wir zum Ausdruck bringen, dass wir in weiten Teilen die Auffassung der Mitgliedstaaten teilen und dafür arbeiten werden, dass im Trilog strengere Maßnahmen vereinbart werden.

Situation des droits fondamentaux dans l’Union européenne en 2017 (A8-0466/2018 - Josep-Maria Terricabras) DE  
 

Die Mehrheit der CDU/CSU-Gruppe und ich haben uns der Stimme enthalten, da wir die grundsätzliche Intention des Berichterstatters, besorgniserregende Entwicklungen und Schwachstellen in Bezug auf die Einhaltung und den Schutz von Grundrechten in der EU im Jahr 2017 aufzuzeigen, für richtig halten und auch die konkret von ihm identifizierten Mängel überwiegend teilen, der Bericht jedoch auch Behauptungen und Forderungen aufweist, die wir nicht mittragen können. So wird etwa die essentielle Arbeit der Sicherheitsbehörden in der EU im Kampf gegen den Terrorismus mit pauschalen und nicht substantiierten Vorwürfen von vermeintlichen Grundrechtsverletzungen infrage gestellt. Wir unterstützen die Arbeit der Sicherheitsbehörden ausdrücklich. Im Kapitel zur Migration findet sich die pauschale Unterstellung, dass Migranten EU-weit Menschenrechtsverletzungen ausgesetzt seien, dass unsere Bemühungen, Asylverfahren zu beschleunigen, LGBTI-Flüchtlinge in Gefahr brächten und dass die kontraproduktiven Aktivitäten der NGOs auf dem Mittelmeer von den Mitgliedstaaten pauschal zu unterstützen seien. Diese Aufforderungen können wir nicht mittragen.

La situation en Hongrie (A8-0250/2018 - Judith Sargentini) DE  
 

. – Wir haben gegen den Bericht gestimmt. Denn die Voraussetzungen für die Einleitung eines Rechtsstaatsverfahrens gegen Ungarn sind unseres Erachtens nicht gegeben, und der Bericht enthält zahlreiche politische Bewertungen zur ungarischen Politik, die wir nicht teilen. Die Europäische Kommission hat gegen Ungarn zu Recht verschiedene Vertragsverletzungsverfahren eingeleitet, z. B. wegen der ungarischen Mediengesetzgebung. Ungarn hat auf viele Beschwerden reagiert und die jeweiligen Gesetze geändert. Zahlreiche Verfahren wurden daher abgeschlossen. Die Einleitung dieser Verfahren begrüßen wir, da sich alle Mitgliedstaaten an geltendes europäisches Recht halten müssen.
Ein Rechtsstaatsverfahren ist nur einzuleiten, wenn die eindeutige Gefahr einer schwerwiegenden Verletzung der europäischen Werte besteht. Das Rechtsstaatsverfahren kann zum Entzug der Stimmrechte eines Mitgliedstaates führen. Der Bericht Sargentini schießt weit über das Ziel hinaus. In dem Bericht werden unberechtigte Vorwürfe erhoben, bereits abgeschlossene Verfahren wieder thematisiert und politisch motivierte Bewertungen zu Migration und anderen Themen vorgenommen, die nichts mit einem Rechtsstaatsverfahren zu tun haben.
Ungeachtet eines Artikel-7-Verfahrens erwarten wir, dass es zu einem intensiven Dialog der Kommission mit Ungarn kommt, um jegliche Zweifel auszuräumen, dass es keine Einschränkungen der wissenschaftlichen Freiheit und der legitimen Betätigung von NGOs in Ungarn gibt.

Questions écrites 
Les députés peuvent poser un nombre défini de questions avec demande de réponse écrite au président du Conseil européen, au Conseil, à la Commission et à la vice-présidente de la Commission/haute représentante de l’Union. Article 138 et annexe III du règlement intérieur.

Déclarations écrites (jusqu’au 16 janvier 2017) 
***Cet instrument n’existe plus depuis le 16 janvier 2017**. Une déclaration écrite était une initiative portant sur un sujet entrant dans le domaine de compétence de l’Union. Elle pouvait être cosignée par plusieurs députés dans un délai de 3 mois.

Déclaration écrite sur la lutte contre le crime organisé  
- P8_DCL(2015)0044 - Caduque  
Laura FERRARA , Marco VALLI , Petri SARVAMAA , Bart STAES , Barbara SPINELLI , Ingeborg GRÄSSLE , Michael THEURER , Dennis de JONG , Monika HOHLMEIER , Benedek JÁVOR , Sergio Gaetano COFFERATI , Ignazio CORRAO , Fabio Massimo CASTALDO  
Date d'ouverture : 07-09-2015
Échéance : 07-12-2015
Nombre de signataires : 172 - 08-12-2015

Déclarations 

Déclaration d''intérêts financiers 

Contact