• Gilles   PARGNEAUX  

Gilles PARGNEAUX : Dichiarazioni di voto scritte - 8ª legislatura 

I deputati possono rilasciare una dichiarazione scritta sul proprio voto in Aula. Articolo 194 del regolamento

La minaccia della demolizione di Khan al-Ahmar e di altri villaggi beduini FR  
 

J'ai soutenu cette résolution qui demande au gouvernement israélien d'abandonner le plan de relogement qui entraînerait la démolition de Khan Al-Ahmar et le transfert forcé des communautés bédouines vers un autre emplacement. Ce transfert forcé des habitants d’un territoire occupé est interdit par la 4e convention de Genève. Il constitue ainsi une violation du droit humanitaire international. Khan Al Ahmar se situe dans la zone du corridor E1 de Cisjordanie occupée. Le maintien du statu quo dans cette zone est d’une importance fondamentale pour garantir la viabilité de la solution à deux États et pour pouvoir créer à l’avenir un État palestinien d’un seul tenant et viable. Je demande à la haute représentante d'intensifier les démarches de l'Union européenne auprès des autorités israéliennes afin qu'elles respectent pleinement les droits de la population palestinienne de la zone C et d'exiger un dédommagement à Israël pour la destruction d'infrastructures financées par l'Union européenne.

Piano d'azione europeo "One Health" contro la resistenza antimicrobica (A8-0257/2018 - Karin Kadenbach) FR  
 

J'ai voté en faveur de ce rapport porté par ma collègue Karin Kadenbach. Aujourd’hui, 700 000 personnes meurent chaque année dans le monde d’infections résistantes aux antimicrobiens. Sans intervention concertée des États, dix millions de personnes supplémentaires par an pourraient décéder à cause de la résistance aux antimicrobiens d’ici 2050! Il est urgent d’agir! Je tiens à saluer l’excellent rapport de ma collègue Karin Kadenbach, et plus particulièrement les paragraphes 27, 104 et 105, dans lesquels elle encourage la Commission européenne et les États membres à adopter des mesures innovantes pour lutter contre la propagation des maladies infectieuses. Dans le cadre de mes déplacements dans la circonscription Nord-Ouest (de la France), j’ai d’ailleurs eu l’opportunité de découvrir l’un de ces outils innovants. Il s’agit des pièces antimicrobiennes Steriall fabriquées à base de cuivre; 100% naturel et durable, le cuivre bénéficie en effet d’une efficacité antimicrobienne. En proposant des poignées de porte, des plaques de poussée et des accessoires en alliages antimicrobiens aux écoles, crèches, hôpitaux et maisons de retraite, nous pouvons lutter efficacement contre la propagation des bactéries et des virus dans ces milieux.

Il diritto d'autore nel mercato unico digitale (A8-0245/2018 - Axel Voss) FR  
 

Je salue l’approbation par le Parlement européen de cette réforme du droit d’auteur qui l’adapte à l’heure du numérique. En créant notamment un droit voisin pour la presse sur internet, cette directive permettra à la presse européenne de disposer désormais des armes juridiques pour négocier avec les grandes plateformes internet les compensations financières pour l’utilisation de leurs contenus. Il s’agit là d’une étape majeure pour le rééquilibrage en faveur des médias qui souhaitent obtenir une juste rémunération pour leur travail face à des GAFA qui captent la quasi-totalité du marché publicitaire en ligne. Un tel déséquilibre menace la survie de nombreux organes de presse pourtant si nécessaire à la vitalité démocratique !

Situazione in Ungheria (A8-0250/2018 - Judith Sargentini) FR  
 

J'ai soutenu ce rapport et le déclenchement de l'article 7 contre la Hongrie. Ligne dure anti-immigration, style autoritaire, prises de position anti-UE, le dirigeant hongrois, Victor Orban incarne la vague populiste qui déferle en Europe. Une vague qu'il faut absolument stopper, notamment à l'occasion des prochaines élections européennes! Dans le rapport de notre collègue Judith Sargentini que j'ai soutenu, nous répertorions plus d'une douzaine de domaines où il existe un risque clair de violation grave par la Hongrie des valeurs sur lesquelles l'Union européenne est fondée. Par ailleurs, la Hongrie est le 2e pays de l'Union pour lequel l'OLAF, l'organe anti-fraude de l'UE a émis le plus d'enquêtes. En tant que membre de la commission du contrôle budgétaire, je ne peux que dénoncer les détournements de fonds européens dans un pays qui compte parmi les plus grands bénéficiaires des fonds structurels ! Comme le propose la France, je suis donc favorable à ce que les fonds européens soient assortis de conditionnalités liées au respect de l'État de droit. Face aux démocraties illibérales, il est grand temps de restaurer l'autorité de la démocratie !

Stato delle relazioni UE-USA (A8-0251/2018 - Elmar Brok) FR  
 

J'ai soutenu l'adoption de ce rapport qui s'inscrit dans un contexte international inédit. Les relations entre les États-Unis et l’Europe ont été structurantes de la construction européenne. C’est une réalité à laquelle beaucoup d'États membres de l'UE étaient attachés. Aujourd’hui, cet état de fait n’est plus. Chaque jour, M. Trump remet en cause le multilatéralisme que son pays a lui-même grandement contribué à construire. L’Europe doit réagir! Nous devons créer de nouvelles alliances internationales. Sur le climat, sur la migration, sur la régulation de l’économie, sur tous ces sujets, nous pouvons et devons trouver de nouveaux alliés de circonstance.
Le Japon, le Mexique, le Maroc, le Brésil, le Canada – pour n’en citer que quelques-uns – attendent un geste de l’Europe pour reprendre le flambeau du multilatéralisme.
Alors allons-y! Ce n’est qu’en assumant pleinement ce combat que nous montrerons à nos citoyens la valeur ajoutée de l’Europe, que nous leur montrerons un horizon politique clair et net, bien différent de celui des populistes et des nationalistes.

Rafforzamento della crescita e della coesione nelle regioni frontaliere dell'UE (A8-0266/2018 - Krzysztof Hetman) FR  
 

J'ai soutenu les recommandations émises par ce rapport en vue de stimuler la croissance et la cohésion des régions frontalières de l'Union européenne. Selon les estimations de la Commission de 2017, si 20 % seulement des obstacles existants étaient levés dans les régions frontalières, celles-ci verraient leur PIB augmenter de 2 % soit environ 91 milliards d’euros ; ce qui se traduirait par la création d’environ 1 million d’emplois. Dans ce rapport, nous appelons également à ce que la future politique de cohésion prenne suffisamment en compte, en mettant à leur disposition des aides, les régions de l'Union les plus touchées par les conséquences de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, en particulier celles qui deviendront du fait du Brexit des régions frontalières (maritimes ou terrestres) de l'Union. Je soutiens pleinement ces propositions notamment pour les Hauts-de-France et la Normandie.

Conclusione del CETA UE-Canada (B8-0141/2017, B8-0142/2017, B8-0143/2017, B8-0144/2017, B8-0145/2017, B8-0146/2017) FR  
 

J'ai voté contre l'accord commercial UE—Canada. Cet accord ne m'apparaît pas comme une solution pour améliorer le quotidien des européens. Trop peu de garanties y sont incluses en ce qui concerne la préservation de nos normes environnementales et sociales. Il y a également trop peu de garanties sur les bénéfices pour l'emploi au moment où des études démontrent que l'impact du CETA pourrait être négatif
De manière responsable, j'ai donc décidé de m'opposer à ce traité.

Attuazione di Erasmus+ (A8-0389/2016 - Milan Zver) FR  
 

J'ai voté en faveur de ce rapport d'initiative adopté en prévision de l'évaluation à mi-parcours du nouveau programme ERASMUS+ par la Commission européenne. Alors qu'Erasmus célèbre ses 30 ans, il est important de faire en sorte que le nouveau programme Erasmus+ soit vraiment accessible à tous. Il faut donc continuer à améliorer l'efficacité de ce programme en le rendant plus flexible et en appliquant les mêmes règles entre les différentes agences nationales. Il est également essentiel de mettre au point des procédures de candidature simplifiées.

Un pilastro europeo dei diritti sociali (A8-0391/2016 - Maria João Rodrigues) FR  
 

J'ai voté en faveur de ce rapport qui demande à la Commission européenne d'actualiser les normes sociales relatives au travail. Je soutiens notamment la proposition consistant à demander l'instauration d'une carte de sécurité sociale européenne ainsi que la création d'un compte personnel d'activité. Si l'État providence était une des grandes réalisations du XXe siècle, il faut l'adapter aux tendances du XXIe siècle.