Brice HORTEFEUX : 8. sasaukums 

Politiskās grupas 

  • 01-07-2014 / 01-07-2019 : Eiropas Tautas partijas (Kristīgie demokrāti) grupa - Loceklis

Partejiskā piederība attiecīgā valstī 

  • 01-07-2014 / 29-05-2015 : Union pour un Mouvement Populaire (Francija)
  • 30-05-2015 / 01-07-2019 : Les Républicains (Francija)

Biedrs 

  • 01-07-2014 / 18-01-2017 : Pilsoņu brīvību, tieslietu un iekšlietu komiteja
  • 14-07-2014 / 01-07-2019 : Delegācija attiecībām ar Magribas valstīm un Arābu Magribas Savienību
  • 14-07-2014 / 01-07-2019 : Delegācija Savienības Vidusjūrai parlamentārajā asamblejā
  • 19-01-2017 / 01-07-2019 : Pilsoņu brīvību, tieslietu un iekšlietu komiteja

Aizstājējs 

  • 01-07-2014 / 18-01-2017 : Konstitucionālo jautājumu komiteja
  • 19-01-2017 / 01-07-2019 : Konstitucionālo jautājumu komiteja

Galvenās Parlamenta veiktās darbības 

Ziņojumi, kas sagatavoti, pildot referenta pienākumus 
Parlamenta atbildīgā komiteja ieceļ referentu ziņojuma sagatavošanai par likumdošanas vai budžeta priekšlikumu vai citiem jautājumiem. Sagatavojot ziņojumu, referenti var apspriesties ar attiecīgajiem ekspertiem un ieinteresētajām personām. Referenti ir atbildīgi arī par kompromisa grozījumu izstrādi un sarunām ar ēnu referentiem. Komitejās pieņemtos ziņojumus pēc tam izskata un par tiem balso plenārsēdē. 55 pants

Rezolūcijas priekšlikumi 
Rezolūciju priekšlikumus par aktuāliem jautājumiem iesniedz pēc komitejas, politiskās grupas vai vismaz 5 % deputātu pieprasījuma, un par tiem balso plenārsēdē. 132. pants, 136. pants, 139 pants, 144. pants

Mutiski jautājumi 
Eiropas Komisijai, Padomei vai Komisijas priekšsēdētāja vietniekam / Savienības augstajam pārstāvim adresētus mutiski atbildamus jautājumus, kuriem seko debates, var iesniegt komiteja, politiskā grupa vai vismaz 5 % Parlamenta deputātu. 136. pants

Citas Parlamenta veiktās darbības 

Rakstiski balsojumu skaidrojumi 
Deputāti var iesniegt rakstisku skaidrojumu par savu balsojumu plenārsēdē. 194. pants

Japānas nodrošinātās personas datu aizsardzības pietiekamība (B8-0561/2018) FR  
 

J’ai soutenu la résolution plaidant pour une parfaite adéquation des cadres juridiques entre le Japon et l’Union européenne concernant la protection des données à caractère personnel car le flux des échanges va s’accentuer avec la conclusion de l’accord commercial. Or, cette ouverture ne doit pas s’accompagner de failles dans l’échange de données personnelles.
Je rappelle que l’Union européenne, grâce au règlement général sur la protection des données, a le cadre le plus protecteur au monde. Aussi, je me réjouis que notre partenaire japonais partage les mêmes préoccupations et ait souhaité une convergence de nos normes.
Néanmoins, je suis aussi respectueux de la souveraineté japonaise et de sa constitution. Aussi, je n’entends pas l’adéquation comme un copier-coller de la législation européenne mais bien comme un rapprochement de deux législations, étant entendu que le niveau d’exigence reste élevé.

Ekonomisko partnerattiecību nolīgums starp ES un Japānu (rezolūcija) (A8-0367/2018 - Pedro Silva Pereira) FR  
 

J’ai soutenu la conclusion de l’accord commercial entre l’Union et le Japon qui va concerner 630 millions de personnes et représenter un tiers du PIB mondial.
La France a tout à gagner d’un tel accord car le Japon est le troisième partenaire commercial de l’Union et le deuxième partenaire asiatique de la France après la Chine.
Je sais combien les Japonais sont friands des produits et savoir-faire français. Aussi, je vois cet accord comme une opportunité pour nos entreprises et artisans. En effet, 85% des produits agroalimentaires de l'UE pourront entrer au Japon sans droits de douane et 200 indications géographiques comme le Roquefort seront reconnues. Les droits de douane très élevés qui pesaient sur les fromages européens seront progressivement levés et l’Union pourra accroître ses exportations de viande bovine.
Enfin, l’ouverture des marchés publics de cinquante-quatre grandes villes japonaises et du secteur ferroviaire devrait profiter aux entreprises françaises et européennes.

Īpašās komitejas terorisma jautājumos konstatējumi un ieteikumi (A8-0374/2018 - Monika Hohlmeier, Helga Stevens) FR  
 

Les événements dramatiques du 12 décembre à Strasbourg, à l’approche des fêtes, nous ont prouvé que la menace terroriste était toujours présente et que nous ne pouvions relâcher nos efforts dans le combat contre le terrorisme.
Aussi, l’adoption par le Parlement, au lendemain de cette attaque, du rapport sur le terrorisme revêt une portée symbolique très forte. Les préconisations qui résultent des travaux de la commission spéciale doivent être mis en œuvre avec le plus grand sérieux.
Aujourd’hui, le terrorisme n’est plus circonscrit à un territoire mais est transfrontière. Nous avons donc plus que jamais besoin d’une réponse européenne qui passe par la coordination et l’intensification des services de renseignement, le renforcement des contrôles aux frontières extérieures, une plus grande latitude dans le rétablissement des contrôles aux frontières intérieures, une traque de toutes les formes de financement du terrorisme, un meilleur soutien aux victimes du terrorisme et l’interopérabilité des bases de données pour un meilleur croisement des informations.
Je sais combien nos services de police, de renseignement ainsi que les autorités judiciaires accomplissent un travail remarquable pour nous protéger au quotidien. Je sais aussi qu’une marge de progression est encore possible. J’espère donc que ces recommandations ne tomberont pas dans l’oubli.

Rakstiski jautājumi 
Deputāti var adresēt Eiropadomes priekšsēdētājam, Padomei, Komisijai un Komisijas priekšsēdētāja vietniekam / Savienības augstajam pārstāvim noteiktu skaitu jautājumu, uz kuriem jāatbild rakstiski. 138. pants, III pielikums

Deklarācijas 

Finansiālo interešu deklarācija 

Kontakti