Les députés demandent une tolérance zéro face aux violences à l'égard des femmes 

Suite aux récentes attaques contre les femmes à Cologne (en Allemagne) et ailleurs dans l'UE, les députés débattront, mercredi soir, de la question du harcèlement sexuel et de la violence à l'encontre des femmes dans les lieux publics. Pendant un débat mardi, ils demanderont aussi à la Commission et au Conseil les démarches qu'ils envisagent pour prévenir la violence contre les femmes dans l'UE.

Une résolution qui sera votée mercredi invitera la Commission à présenter une "nouvelle stratégie en matière d'égalité entre les femmes et les hommes et de droits des femmes pour l'après-2015".


Les députés devraient à nouveau appeler à une directive européenne pour combattre la violence à l'égard des femmes, comme demandé par le Parlement en 2014. Ils estiment que peu de progrès ont été réalisés pour éradiquer les violences contre les femmes et invitent instamment les États membres de l'UE à ratifier sans délai la Convention d'Istanbul. Seize pays de l'UE ne l'ont pas encore ratifiée à ce jour.


Dans sa résolution du 9 juin 2015, le Parlement a demandé une nouvelle stratégie pour l'égalité des genres et les droits des femmes pour l'après-2015. Jusqu'à présent, la Commission a seulement présenté un document de travail de ses services qui n'a aucune valeur interinstitutionnelle.


Note aux éditeurs


En février 2014, le Parlement a adopté une résolution d'initiative législative demandant à la Commission de proposer une stratégie à l'échelle européenne à cette fin; y compris un projet législatif avec des instruments contraignants pour protéger les femmes contre la violence.

 

En mai 2014, la Commission précédente a répondu qu'elle n'avait pas jugé opportun de présenter une proposition législative sur les mesures de prévention pour lutter contre la violence à l'égard des femmes.

 

Selon une enquête de l'Agence européenne des droits fondamentaux, un tiers des femmes dans l'UE ont subi des violences physiques et/ou sexuelles depuis l'âge de 15 ans. Cela correspond à 62 millions de femmes.



Débats - mardi 2 février: débat sur la question orale sur la nouvelle stratégie après 2015; mercredi 3 février: harcèlement sexuel

Vote: mercredi 3 février

Procédure: question orale à la Commission avec résolution, déclarations du Conseil et de la Commission

#harassment #violenceagainstwomen #womensrights