Les députés européens appellent à moins de formalités administratives et plus de financement pour que les PME puissent créer de l’emploi 

Des recommandations pour faciliter la vie des petits entrepreneurs, en clarifiant les règles de l'Union européenne et simplifiant l'accès au financement, seront débattues mercredi et mises aux voix jeudi. Les petites et moyennes entreprises (PME) européennes créent la plupart des emplois dans le secteur privé, mais sont moins en mesure de faire face aux charges administratives ou d’obtenir des prêts bancaires que les grandes sociétés.

Le projet de résolution de Zdzisław Krasnodębski (ECR, PL) demande à la Commission européenne et aux États membres de considérer l'impact souvent disproportionné des exigences administratives sur les PME et de le réduire systématiquement à un minimum, tout en veillant à ce que les employés jouissent d’une bonne santé et d’une protection de leur sécurité.


Les membres suggèrent également que les PME devraient bénéficier d'un traitement fiscal favorable, pour compenser les avantages dont bénéficient les grandes multinationales. En outre, les programmes financés par l'UE pour les entreprises devraient accorder plus d'attention aux régions moins développées, plus pauvres et isolées, dit le texte.


Un autre texte, rédigé par Othmar Karas (PPE, AT), met l'accent sur l'accès des PME au financement dans l'Union européenne des marchés de capitaux. Les conditions d'obtention de prêts devraient être plus claires, des informations sur les banques et les investisseurs rendues publiquement disponibles et le système d'imposition transparent et efficace afin d’attirer les investissements, dit le texte.

Débat: mercredi 14 septembre

Vote: jeudi 15 septembre

Procédure: résolutions non législatives


#SMEs