Fonds de politique régionale: un outil d’investissement pour encourager la croissance locale et l’emploi 

Les députés appelleront la Commission européenne à présenter un plan pour réduire les retards dans la mise en œuvre des projets de développement régional financés par l’UE. Ils souligneront également que les investissements de l’UE en faveur de la croissance et de l’emploi sont plus nécessaires que jamais. Les deux résolutions à ce sujet seront débattues mercredi et votées jeudi.

Dans une résolution rédigée par Iskra Mihaylova (ADLE, BG), les députés demandent à la Commission de présenter un "plan d'accélération de la cohésion" afin de réduire les retards de projets financés par l’UE dont le but est d’atténuer les disparités entre les régions européennes en encourageant la croissance et la création d’emplois.


Les investissements dans la politique ("de cohésion") régionale de l’UE stimulent le développement et l’emploi, constate une résolution préparée par Lambert van Nistelrooij (PPE, NL), estimant que ces projets, tout comme ceux financés par les Fonds structurels et d'investissement européens (Fonds ESI), devraient être plus visibles.


Informations générales


Avec un budget de 454 milliards d’euros pour la période 2014-2020, les Fonds structurels et d’investissement européens (Fonds ESI) sont le principal instrument de la politique d’investissement de l’Union européenne, représentant près d’un tiers des dépenses de l’UE. Suite à la crise financière, les investissements publics ont considérablement diminué, de sorte que les Fonds ESI et les cofinancements des États membres constituent les principaux outils d’investissement public dans la plupart des pays de l’Union. Dans certains États membres, les Fonds ESI participent à hauteur de 60 à 80% à l’ensemble des investissements publics.



Débat: mercredi 15 février

Vote: jeudi 16 février

Procédure: résolution non législative, question orale à la Commission avec résolution

#CohesionPolicy #EUfunds