Vote final du Parlement sur les droits des actionnaires dans les entreprises européennes 

De nouveaux outils pour que les grandes entreprises européennes se concentrent davantage sur leurs performances à long terme, en encourageant l’engagement de leurs actionnaires, seront débattus lundi et votés mardi. Conformément à ces instruments, les actionnaires auraient leur mot à dire sur la rémunération des directeurs et les entreprises pourraient identifier plus facilement leurs actionnaires.

Ces outils, conclus de manière informelle entre les négociateurs du Parlement et du Conseil en décembre 2016, habiliteraient les actionnaires à se prononcer sur la politique de rémunération des dirigeants d’entreprises, leur permettant ainsi de lier davantage cette politique aux performances et aux intérêts à long terme de la société.


Par ailleurs, les entreprises pourraient plus facilement identifier leurs actionnaires et dialoguer avec eux. Les actionnaires pourraient aussi exercer plus facilement leurs droits, notamment le droit de participer et de voter lors des assemblées générales.


Parallèlement, de nouvelles obligations en matière de transparence aideraient les investisseurs institutionnels et les gestionnaires d'actifs, qui sont souvent d’importants actionnaires des entreprises cotées en bourse dans l’UE, à renforcer l’engagement de leurs actionnaires dans les stratégies d’investissement.



Débat: lundi 13 mars

Vote: mardi 14 mars

Procédure: procédure législative ordinaire, accord en première lecture

Conférence de presse: mardi 14 mars à 16 heures en présence du rapporteur et de la commissaire Věra Jourová

@VeraJourova