Exportations brésiliennes de viande avariée : les députés interrogent la Commission sur les risques pour les consommateurs européens 

Quelle quantité de viande contaminée du Brésil a-t-elle atteint les côtes de l'UE, pourquoi les contrôles aux frontières de l'UE n'ont-ils pas révélé une fraude alimentaire apparemment systémique et quel impact ce scandale aura-t-il sur les négociations commerciales en cours avec le Mercosur? Telles sont les questions que les députés poseront à la Commission lundi soir.

Le 21 mars, les membres de la commission de l'agriculture du Parlement ont déploré l'absence de contrôles crédibles de sécurité alimentaire au Brésil et ont souligné que l'Union européenne devait faire tout ce qui était en son pouvoir pour protéger ses consommateurs. Beaucoup ont également critiqué le fait que les contrôles à l'importation aux frontières de l'UE n'ont pas révélé une fraude apparemment ancienne et ont exigé des solutions.


Contexte


Une enquête menée par la police fédérale brésilienne sur deux des plus grandes entreprises brésiliennes de transformation de la viande (JBS & BRF) a révélé des fraudes graves et une corruption sérieuse montrant que des produits de viande potentiellement dangereux étaient introduits dans la chaîne alimentaire, mettant ainsi potentiellement les consommateurs européens en danger.


Le Brésil est le premier exportateur mondial de viande bovine et de volaille. Il est également le plus grand fournisseur de viande de l'UE, exportant chaque année des centaines de milliers de tonnes de bœuf et de poulet vers l'Union.


En 2015, le Brésil a fourni à l'UE plus de 140 000 tonnes de viande bovine, soit 42,1% de ses importations totales de bœuf. En 2014, le pays a fourni environ 60% des 0,8 million de tonnes d'importations de volailles de l'Union européenne. Selon l'OCDE, l'UE a consommé près de 7,77 millions de tonnes de viande bovine en 2015 et plus de 12,72 millions de tonnes de volaille en 2014.


Cela donne à penser que les importations en provenance du Brésil représentent environ 1,8% de la consommation totale de viande bovine de l'UE et 3,77% de la consommation totale de volailles de l'UE.


Débat: lundi 4 avril

Procédure: question avec demande de réponse orale à la Commission

#foodsafety