Limiter le recours à huile de palme pour lutter contre la déforestation 

L’UE devrait limiter les impacts environnementaux, comme la déforestation et la dégradation d’habitats liés à la production non durable d’huile de palme, en particulier en Asie du sud-est, selon une résolution qui sera votée mardi. Les députés demandent l’élimination progressive de l’utilisation dans les biocarburants d’huiles végétales sources de déforestation d’ici 2020, ainsi qu’un système unique de certification pour l’huile de palme entrant sur le marché européen.

Les députés notent que 46% de l’huile de palme importée dans l’UE est utilisée dans la production de biocarburants, ce qui occupe près d’un million d’hectares d’espaces tropicaux. Ils appellent la Commission à prendre des mesures pour éliminer progressivement le recours aux huiles végétales qui accélèrent la déforestation, parmi lesquelles l’huile de palme, d’ici 2020.

 

Note aux rédacteurs


Les députés soulignent qu’une part importante d’huile de palme est produite en infraction aux droits humains fondamentaux et sans critères sociaux adéquats. Les exploitants font fréquemment travailler des enfants, et l’utilisation des sols est l’objet de nombreux conflits entre les communautés indigènes et les concessionnaires d’huiles de palme.


Débat: lundi 3 avril

Vote: mardi 4 avril

Procédure: résolution non législative

#Palmoil #deforestation