Prévenir les cyberattaques et les abus sexuels en ligne 

L’augmentation de la cybercriminalité et l’insuffisance des mesures permettant de prévenir les attaques à l’encontre des infrastructures critiques ou de lutter contre les abus sexuels en ligne exigent des actions plus fermes.

Les députés souhaitent que l’investissement privé et public dans la cybersécurité et l’éducation aille de pair avec une coopération transfrontalière et un échange d’information optimisés. Un projet de résolution sera débattu en plénière lundi et mis aux voix mardi.

 

Environ 80% des entreprises en Europe ont dû faire face à au moins un incident lié à la cybersécurité, mais nombre de ces incidents passent inaperçus ou ne sont pas déclarés. Les députés font aussi aussi référence à l’attaque mondiale par rançongiciel de mai 2017 baptisée ‘‘WannaCry’’, qui a affecté des milliers d’ordinateurs dans près de 100 pays et de nombreuses institutions, notamment le service national de santé du Royaume-Uni.


Débat: lundi 2 octobre

Vote: mardi 3 octobre

Procédure: résolution non législative

#cybercrime #cybersecurity