Protection des lanceurs d’alerte à l'échelle européenne 

Les lanceurs d'alerte qui agissent dans l'intérêt public méritent une protection et un soutien adéquats, disent les députés qui appelleront à de nouvelles règles mardi.

Les députés affirment que la protection des lanceurs d’alerte est fragmentée et inappropriée dans de nombreux pays de l'UE. Dans un projet de résolution qui sera débattu lundi et voté mardi, les députés appellent la Commission européenne à proposer des règles d'ici la fin de cette année pour assurer une protection à l'échelle de l'Union européenne.


Tous les pays de l'UE devraient introduire des mécanismes de signalement plus clairs, des mesures de protection contre les représailles et fournir un soutien tel qu'une aide juridique et financière, affirme le texte.


Les députés demandent également la mise en place d'une autorité au niveau de l'UE pour faciliter la coordination dans les affaires transfrontalières.



Débat: lundi 23 octobre

Vote: mardi 24 octobre

Conférence de presse: mardi 24 octobre à 17 heures avec le rapporteur

Procédure: résolution non législative

#whistleblowers