Arrêter l’exode depuis les régions vulnérables de l’UE 

Les députés veulent aider davantage les régions qui présentent une population vieillissante, un faible taux de natalité et un exode des jeunes en raison des possibilités d’emploi limitées.

Pour y parvenir, ils proposent de mieux utiliser les outils et fonds de cohésion dans une résolution mise aux voix mardi.

 

Les principales raisons de la baisse de population dans un tiers des régions européennes sont une population vieillissante, un faible taux de natalité, et un manque de travailleurs qualifiés, mais aussi l’absence de perspectives d’emploi, qui provoque l’exode des jeunes.


Selon une récente étude du Parlement européen, les zones les plus touchées se situent en Europe centrale, dans l’est de l’Allemagne, l’ouest de l’Italie et le nord de l’Espagne.


À savoir


Les prévisions chiffrées publiées par Eurostat montrent une population vieillissante en Europe étant donné que la part de la population en âge de travailler devrait passer de 65,5% de la population totale en 2015 à 56,2% en 2080, alors que la proportion des plus de 65 ans augmentera de 18,9% en 2015 à 28,7% en 2080.


Débat: lundi 13 novembre

Vote: mardi 14 novembre

Procédure: résolution non législative

Conférence de presse: mardi 14 novembre à 14h30

#cohesionpolicy