Nouvel élan nécessaire pour le développement en Afrique 

Les problèmes économiques, migratoires et sociaux, associés à une crise de longue durée, demandent de nouvelles réponses et une meilleure coopération entre l’Union africaine et l’UE.

Pour donner un nouvel élan à la coopération et au développement des nations africaines, les députés recommandent, dans une nouvelle stratégie UE-Afrique, de renforcer les mesures européennes de paix et de sécurité, d’apporter une aide plus substantielle dans la lutte contre le changement climatique et d’accroître le soutien de l’UE envers l’agriculture durable et les systèmes d’éducation nationaux.


De plus, les députés invitent instamment les États membres à honorer leurs engagements à financer un fonds fiduciaire de l’UE, mais à lier l’aide au développement au respect de l’état de droit, des droits de l’homme et des mesures de lutte contre la corruption.


En juillet, le Parlement a donné son feu vert à un plan d’investissement européen combattant les causes profondes de la migration en Afrique, mais a averti que les fonds à cet égard devaient encourager le développement et ne pas être utilisés pour arrêter les réfugiés.


Une conférence de haut niveau sur l’Afrique, organisée par le Parlement européen, se tiendra à Bruxelles le 22 novembre, à l’approche du sommet UE-Afrique prévu fin novembre à Abidjan en Côte d’Ivoire.


Débat: mercredi 15 novembre

Vote: jeudi 16 novembre

Procédure: résolution non législative

#Africa #SDGs