Débats sur les affaires étrangères: accord nucléaire iranien, Jérusalem comme capitale, Rohingyas et Afghanistan 

Les députés débattront de l'accord nucléaire iranien, de la reconnaissance par le Président américain Donal Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël, de la persécution des Rohingyas et de l'instabilité en Afghanistan.

Mardi après-midi, les députés débattront avec la chef de la politique étrangère de l'UE, Federica Mogherini, de la décision du Président américain Trump de ne pas certifier l'accord nucléaire iranien. Ils souligneront que l'UE et le reste de la communauté internationale ont l'intention de s'en tenir à cet accord et de poursuivre l'approche "duale" des sanctions couplée à des négociations diplomatiques.


Suivra un débat sur l’annonce récente du Président américain Donald Trump, qui reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël et exige que le département d’État prépare le déménagement de l’ambassade des États-Unis de Tel Aviv vers Jérusalem. Les députés demanderont à Mme Mogherini en quoi cette décision affectera les négociations futures relatives au processus de paix au Moyen-Orient.


Dans un autre débat mardi après-midi, qui sera résumé dans une résolution mise aux voix jeudi, les députés pourraient réitérer leur appel aux forces militaires et de sécurité du Myanmar pour qu'elles cessent immédiatement les meurtres, le harcèlement et le viol de la minorité musulmane Rohingya. Plus de 600 000 d'entre eux ont quitté l'État de Rakhine pour le Bangladesh voisin, fuyant ce que les Nations Unies ont qualifié de "nettoyage ethnique" par les forces de sécurité du Myanmar.


Dans une résolution adoptée en septembre, les députés ont condamné le comportement des autorités birmanes et se sont demandé si le Prix Sakharov du Parlement européen pour la liberté de l'esprit, décerné en 1990 à Aung San Suu Kyi, aujourd'hui conseillère d'État du Myanmar, ne devrait pas être révoqué si les lauréats violent les critères d'attribution. 


L'Afghanistan fera également l'objet d'un débat en plénière mardi après-midi. Selon les Nations unies, le nombre de victimes civiles d'attaques en Afghanistan a considérablement augmenté au cours des deux dernières années. Les députés interrogeront Mme Mogherini sur la manière dont le soutien politique et financier de l'UE peut mieux contribuer à la stabilité et au développement de l'Afghanistan.


Débats: mardi 12 décembre

Votes: jeudi 14 décembre

Procédure: résolutions non législatives

#IranDeal