Train de mesures sur l’énergie propre: vers une négociation avec les ministres? 

Il faut réduire la consommation d’énergie de 40% d’ici à 2030 par rapport aux niveaux de 2005 et accroître la part de sources d’énergie renouvelables de 27 à 35%, affirme un projet législatif qui sera débattu lundi.

Le débat, prévu lundi à 17 heures, sera suivi d’un vote mercredi sur un mandat pour les députés dans le but de négocier la forme définitive de la législation avec les ministres de l’UE.


Les députés de la commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie appellent à un objectif contraignant de réduction de la consommation d'énergie de l'UE de 40% d'ici à 2030 (soit une réduction de 34% de la consommation d'énergie primaire par rapport aux niveaux de 2005). Par ailleurs, ils souhaitent augmenter de 27 à 35% l’objectif du taux d’énergies renouvelables pour l’ensemble de la consommation énergétique de l’UE. Pour le secteur des transports, au moins 12% de l'énergie consommée dans chaque État membre devrait être produite à partir d'énergies renouvelables, telles que le soleil ou le vent.


Si le Parlement approuve son mandat de négociation, les pourparlers avec le Conseil pourraient commencer immédiatement, puisque le Conseil a approuvé son approche générale sur l'efficacité énergétique le 26 juin, et sur les énergies renouvelables et la gouvernance de l'union de l’énergie le 18 décembre.


Ces trois dossiers s'inscrivent dans le cadre du train de mesures sur l’énergie propre, lancé par la Commission européenne en novembre 2016 et qui est essentiel pour l'achèvement de l'union de l’énergie.



Débat: lundi 15 janvier

Vote: mercredi 17 janvier

Procédure: procédure législative ordinaire

Conférence de presse: mercredi 17 janvier à 14h30, en présence des rapporteurs

#energyunion