Énergie propre: l'innovation énergétique menée par les citoyens 

Pour accélérer le passage à une énergie à faible émission de carbone, les innovateurs ont besoin d'un soutien accru de la part de citoyens engagés, affirme une résolution débattue lundi et votée mardi.

Pour réussir, la transition des combustibles fossiles vers un bouquet énergétique à faible émission de carbone nécessite une meilleure coordination des fonds européens et nationaux, un budget plus important pour la recherche et l'innovation, ainsi qu'un changement de mentalité des citoyens européens en matière de consommation et d'économie d'énergie, déclare un projet de résolution non législative préparé par Jerzy Buzek (PPE, PL).


Par ailleurs, le texte préconise le financement participatif et la réduction des obstacles à l'entrée sur le marché de l'énergie pour les innovateurs, ainsi que des programmes d'éducation et d'engagement en matière d'efficacité énergétique pour les citoyens.


Les mesures de "transition énergétique" devraient tirer pleinement profit de la technologie numérique afin de veiller à ce que l'énergie soit plus abordable, plus sûre et plus fiable, et qu'elle soit utilisée de manière plus durable, ajoute le texte.


Contexte


Cette résolution est la réponse du Parlement à la communication de la Commission européenne intitulée "Accélérer l’innovation dans le domaine des énergies propres", qui fait partie du Paquet énergie propre lancé en novembre 2016 et qui, à son tour, est essentiel pour l'achèvement de l'union de l’énergie, une priorité absolue de la Commission Juncker.


Le Global Cleantech Innovation Index de 2017 classe 5 États membres de l’UE parmi les dix premiers pays en termes de nouvelles innovations dans le domaine des technologies propres, 11 États membres de l'UE se situant dans le top 20, et 20 parmi les 40 premiers.



Débat: lundi 5 février

Vote: mardi 6 février

Procédure: rapport d’initiative (INI)

#energyunion #cleanenergy