Élections 2019: choisir un des "Spitzenkandidaten" comme Président de la Commission européenne 

Le Parlement est prêt à rejeter tout candidat à la présidence de la Commission européenne qui n'est pas désigné comme "candidat en tête de liste" avant les élections européennes de 2019, selon une résolution qui sera débattue et votée mercredi.

Les députés réitèrent leur soutien au processus des "Spitzenkandidaten", dans le cadre duquel les partis politiques européens désignent des "candidats en tête de liste" pour le poste de Président de la Commission avant les élections européennes. Ce système a été utilisé pour la première fois en 2014, pour sélectionner l'actuel Président de la Commission, Jean-Claude Juncker.


Les modifications proposées par le Parlement à un accord-cadre sur ses relations avec la Commission européenne permettraient aux commissaires européens en exercice de se présenter aux élections au Parlement et d'être également désignés comme "Spitzenkandidaten" pour le poste de Président de la Commission européenne, sans devoir d'abord prendre un congé sans solde.


Contexte


Les modifications proposées à l'accord interinstitutionnel résultent de négociations entre la Conférence des présidents du Parlement (Président et dirigeants des groupes politiques) et la Commission européenne. Elles ont été approuvées par la commission des affaires constitutionnelles le 23 janvier 2018.



Débat et vote: mercredi 7 février

Procédure: approbation

#EP2019 #Spitzenkandidaten