Géorgie: vote sur une aide financière 

Les députés se prononceront mercredi pour octroyer ou non une aide financière de 45 millions d’euros à la Géorgie.

L'UE devrait accorder 35 millions d'euros de prêts et 10 millions d'euros de subventions à Tbilissi pour l'aider à couvrir une partie de ses besoins en financement extérieur pour la période 2017-2020.


Toutefois, les députés devraient insister sur le fait que les conditions préalables à ce financement - respect de la démocratie, de l'État de droit et des droits de l'homme, et efficacité et transparence du financement public et des réformes structurelles - soient régulièrement contrôlées par la Commission et le Service européen pour l'action extérieure.


Les décaissements devraient être temporairement suspendus ou annulés si les conditions mentionnées ci-dessus ne sont pas remplies ou si les dispositions de l’accord d'association UE-Géorgie de 2014 ne sont pas respectées, affirment les députés.


Contexte


C'est la troisième fois depuis 2008 que l'UE offre son aide à la Géorgie, le pays continuant de connaître des difficultés financières. La Géorgie a adhéré au partenariat oriental de l'UE en 2009 et la zone de libre-échange approfondie et globale UE-Géorgie est entrée en vigueur en septembre 2014. L'UE est le principal partenaire commercial de la Géorgie.


Vote: mercredi 14 mars

Procédure: procédure législative ordinaire

#Georgia