Débat sur la violence envers les femmes et la ratification de la Convention d'Istanbul 

Lors d'un débat lundi, les députés devraient exhorter les États membres qui n'ont pas encore ratifié la Convention d'Istanbul du Conseil de l'Europe à agir en ce sens.

À ce jour, seuls 17 États membres de l'UE ont ratifié la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique, connue sous le nom de Convention d'Istanbul: Allemagne, Autriche, Belgique, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Italie, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovénie et Suède. Lors d'un débat avec la Commission européenne et le Conseil, une majorité de députés devraient exhorter les autres pays de l'UE à ratifier la Convention le plus rapidement possible.


La Convention d'Istanbul, le traité international le plus exhaustif en matière de lutte contre la violence à l'égard des femmes, a été adoptée par le Conseil de l'Europe en 2011. Elle est entrée en vigueur en août 2014 et a été signée par l'UE en juin 2017.


Débat: lundi 12 mars

Procédure: déclarations du Conseil et de la Commission, sans résolution