Les députés demandent au régime syrien de mettre fin au massacre de la Ghouta 

Le régime d'Assad et ses alliés doivent cesser de bombarder des civils dans la Ghouta, se conformer à la résolution du Conseil de sécurité des Nations unies sur le cessez-le-feu et autoriser l'aide humanitaire, devraient demander les députés lors d’un débat mardi en présence de la chef de la politique étrangère de l’UE, Federica Mogherini, et dans une résolution qui sera votée jeudi.

Les députés ont débattu de la situation humanitaire en Syrie le 28 février. Ils ont condamné le bombardement de la Ghouta orientale, une enclave près de Damas peuplée de près de 400 000 civils, qui a récemment causé la mort de plus de 550 personnes, dont 120 enfants, femmes, personnes âgées et vulnérables.


Les députés ont exhorté le régime syrien et ses alliés à mettre un terme aux combats, à respecter la trêve humanitaire d'au moins 30 jours et à permettre l'évacuation des blessés et des plus vulnérables, comme l’a demandé le Conseil de sécurité des Nations unies le 24 février.


Débat: mercredi 28 février et mardi 13 mars

Vote: jeudi 15 mars

Procédure: résolution sur un sujet d’actualité

#Syria #Ghouta