Économie circulaire: encourager le recyclage et réduire la mise en décharge 

La part des déchets municipaux à recycler passera de 44% aujourd'hui à 55% d'ici 2025, conformément à une législation sur l'économie circulaire qui sera mise aux voix mercredi.

L'amélioration de la gestion des déchets peut avoir des effets positifs sur l'environnement, le climat et la santé humaine, mais pas seulement. Les quatre textes législatifs s'inscrivent dans le cadre d'un changement de la politique européenne vers une économie circulaire, c'est-à-dire un système dans lequel la valeur des produits, des matériaux et des ressources est maintenue dans l'économie aussi longtemps que possible.


D'ici 2025, au moins 55% des déchets municipaux (provenant des ménages et des entreprises) devraient être recyclés, selon le texte. L'objectif passera à 60% d'ici 2030 et à 65% d'ici 2035. 65% des matériaux d'emballage devront être recyclés d'ici 2025 et 70% d'ici 2030. Des objectifs distincts sont fixés pour les matériaux d'emballage spécifiques, tels que le papier et le carton, le plastique, le verre, le métal et le bois.


En 2016, la France a recyclé et/ou composté 42% de ses déchets municipaux, alors que 22% ont été mis en décharge et 36% incinérés. La Belgique a quant à elle recyclé et/ou composté 54% de ses déchets municipaux, contre 1% mis en décharge et 45% incinérés. Pour sa part, le Luxembourg a recyclé et/ou composté 48,5% de ses déchets municipaux, mis 17% en décharge et incinéré 34,5%.


Mise en décharge

 

Par ailleurs, le projet législatif limite la part de déchets municipaux qui peuvent être mis en décharge à maximum 10% d’ici 2035. En 2014, l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, les Pays-Bas et la Suède avaient déjà atteint cet objectif.


Contexte: qu’est-ce que l’économie circulaire?

 

L’économie circulaire implique la réduction au minimum des déchets ainsi que la réutilisation, la réparation, la remise à neuf et le recyclage des matériaux et produits existants. Le passage à une économie circulaire réduira la pression sur l’environnement, renforcera la sécurité de l’approvisionnement en matières premières, augmentera la compétitivité, l’innovation et la croissance, et créera de l’emploi.


Débat: mardi 17 avril

Vote: mercredi 18 avril

Procédure: procédure législative ordinaire

Conférence de presse: mercredi 18 avril à 14 heures (à confirmer)

#waste #circulareconomy