Accord nucléaire iranien: quelles sont les options de l’UE après la décision de Donald Trump? 

Mardi, les députés débattront avec la chef de la diplomatie de l’UE, Federica Mogherini, des conséquences et de la réponse de l’UE à la décision du Président américain Donald Trump de se retirer de l’accord nucléaire iranien.

L’UE est unie dans son soutien à l’accord nucléaire iranien, alors que d’autres sujets de préoccupation, comme le soutien de l’Iran au régime syrien et son programme de missiles balistiques, devraient être traités par différents moyens, a déclaré le président de la commission parlementaire des affaires étrangères, David McAllister (PPE, DE). Cette déclaration fait suite à la décision du Président Trump de ne pas renouveler les exceptions relatives aux sanctions américaines conformément au plan d’action global commun.


Les députés devraient chercher à savoir si la réintroduction de sanctions américaines pourrait affecter les accords passés entre l’Iran et certaines entreprises européennes (comme Total ou Airbus).


Contexte

 

En juillet 2015, l’Iran, six pays (la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Chine, la Russie et les États-Unis) et l’UE ont signé le plan d’action global commun, un accord majeur garantissant que le programme nucléaire iranien demeure pacifique, en échange de la fin des mesures restrictives à l’encontre du pays.


Débat: mardi 12 juin

Procédure: déclaration de la haute représentante pour les affaires étrangères et la politique de sécurité

#Irandeal #JSPOA