Renforcer la cyberdéfense européenne et la coopération avec l’OTAN 

Les moyens de renforcer la cyberdéfense de l’UE, notamment la mise en place d’une équipe d’intervention rapide dans le domaine informatique, la promotion des échanges Erasmus militaires de jeunes officiers, la tenue d’exercices informatiques et une coopération étroite avec l’OTAN seront débattus mardi et votés mercredi.

Le projet de résolution souligne que la Russie, la Chine et la Corée du Nord, mais aussi des acteurs non étatiques, ont été impliqués dans des attaques contre des infrastructures critiques, des actes de cybermalveillance, de surveillance de masse des citoyens de l’UE, des activités de cyberespionnage, des campagnes de désinformation et des restrictions d’accès à Internet (comme Wannacry et Non-Petya). Dans ce contexte, les députés appellent à une réponse ferme et unie de l’UE.


UE-OTAN

 

Dans un projet de résolution distinct sur les relations entre l’UE et l’OTAN, qui sera débattu mardi et voté mercredi, les députés font remarquer qu’aucune des deux organisations ne dispose d’un éventail complet d’outils pour relever les nouveaux défis liés à la sécurité, qui sont de moins en moins conventionnels et de plus en plus hybrides.


Outre une coopération renforcée en matière de cyberdéfense, les députés souhaitent que les relations stratégiques UE-OTAN se concentrent sur une communication stratégique, la connaissance de la situation, le partage d’informations classées, l’éradication de l’immigration clandestine ainsi que la suppression d’obstacles à la circulation rapide du personnel et des ressources militaires au sein de l’UE.


Débats: mardi 12 juin

Votes: mercredi 13 juin

Procédure: résolutions d’initiative

#cyberdefence @NATO