Renforcer la coopération d'Europol avec les pays du Moyen-Orient 

Les eurodéputés apporteront leur contribution aux négociations à venir avec huit pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord qui ont pour but de renforcer la coopération avec Europol.

Les députés devraient souligner qu'une analyse d'impact approfondie est nécessaire pour les futurs accords sur le transfert de données entre Europol et les autorités de Jordanie, de Turquie, d'Israël, de Tunisie, du Maroc, du Liban, d'Égypte et d'Algérie. Ils devraient également insister sur la nécessité d’avoir des garanties claires pour protéger les données et pour veiller à ce que les libertés et droits fondamentaux soient protégés.


Si les accords offrent un niveau de protection des données moins élevé que le droit européen, alors ils ne devraient pas être conclus, affirment les députés dans les projets de résolution qui seront votés mercredi.


La Commission européenne a reçu le feu vert pour débuter les négociations avec les huit pays au nom de l'UE. L'objectif du renforcement de la coopération est de prévenir et de combattre le terrorisme et la criminalité organisée, et de s’attaquer à des défis tels que les filières de la migration irrégulière et la traite des êtres humains.


Vote: mercredi 4 juillet

Procédure: résolution d’initiative