L’UE devrait soutenir davantage les droits des peuples autochtones à travers le monde 

Les droits de plus de 370 millions de personnes membres de populations autochtones dans le monde devraient être pleinement reconnus et protégés, devraient affirmer les députés lors d’un débat lundi après-midi et dans une résolution votée mardi midi.

Les députés devraient demander à l’UE et à ses États membres d’adopter toutes les mesures nécessaires à la reconnaissance complète et à la protection des droits des peuples autochtones, notamment via la ratification de la convention 169 de l’Organisation internationale du travail relative aux peuples indigènes et tribaux. À ce jour, seuls trois États membres (Danemark, Pays-Bas et Espagne) ont appliqué les dispositions de cette convention internationale majeure et contraignante.


Ils devraient également recommander la mise en place d’un plan d’action de l’UE sur la responsabilité sociale des entreprises afin de reconnaître pleinement, de protéger et de promouvoir les droits des peuples autochtones, notamment leurs droits sur leurs terres, leurs territoires et leurs ressources. Le projet de rapport critique les importations non durables en provenance de pays tiers tels que le soja et l’huile de palme, qui causent la destruction de l’habitat et le déplacement forcé des personnes vivant sur ces terres.

Contexte

La population totale des peuples autochtones est estimée à plus de 370 millions d’individus, répartis dans 70 pays à travers le monde, ce qui représente 5% de la population totale de la planète, d’après les Nations unies.


Débat: lundi 2 juillet

Vote: mardi 3 juillet

Procédure: résolution non législative